NOUVELLES

Ferry naufragé à Zanzibar: 31 morts, une centaine de disparus, deuil national

19/07/2012 02:20 EDT | Actualisé 17/09/2012 05:12 EDT

Au moins 31 personnes ont péri et 140 ont pu être sauvées parmi les quelque 290 passagers d'un ferry qui a sombré mercredi entre Dar es Salaam et de Zanzibar, a indiqué jeudi à l'AFP le porte-parole de la police de l'archipel semi-autonome tanzanien.

Les opérations de recherches, interrompues durant la nuit, ont repris jeudi matin, mais les sauveteurs ont peu d'espoir de retrouver des survivants parmi la centaine de disparus, selon ce porte-parole, Mohammed Mhina.

"Le bilan s'élève actuellement à 31 morts. En revanche, 140 personnes ont pu être secourues jusqu'à présent", a indiqué Mohamed Mhina jeudi matin par téléphone, sans autre précision.

Un sauveteur, Juma Omar , avait indiqué la veille à l'AFP que 149 personnes avaient pu être sauvées. Le ministre des Transports de Zanzibar, Hamad Masoud Hamad, avait précisé mercredi que "deux Européens" figuraient parmi les morts, sans préciser leur nationalité.

"Les opérations de recherche de corps se poursuivent, mais il est presque impossible de trouver encore des survivants. Le bateau a complètement sombré. Il y avait 290 personnes à bord", a ajouté Mohamed Mhina, se basant sur le manifeste.

Un responsable de la vice-présidence de Zanzibar (bien de Zanzibar), Saidi Shaabani, avait indiqué mercredi à l'AFP que 251 adultes, une trentaine d'enfants et six membres d'équipage figuraient sur le manifeste du bateau, qui transportait également du fret. Il n'est cependant pas rare que ce genre de bateau soit surchargé et une partie des passagers non enregistrés.

Selon M. Mhina, qui a participé aux opérations de secours, "le temps était très mauvais, il y avait de grosses vagues et un vent très fort qui soufflait à une allure de 120 km/heure".

Le président de Zanzibar, Mohamed Shein, a décrété trois jour de deuil à compter de ce jeudi, a annoncé la télévision nationale.

L'Inspecteur général de la police Saidi Mwema, qui chapeaute l'ensemble des services de police de Tanzanie, est arrivé à Zanzibar avec une équipe pour coordonner les opérations et l'enquête qui a été ouverte, a également indiqué M. Mhina.

er-ayv/ej

PLUS:afp