NOUVELLES
19/07/2012 05:53 EDT | Actualisé 18/09/2012 05:12 EDT

Déversement de pétrole dans le lac Huron après le naufrage de deux bateaux

LAKEPORT, États-Unis - Une barge de dragage a coulé tôt jeudi matin dans le lac Huron, au Michigan, tandis que le bateau remorqueur qui tirait la barge a chaviré, déversant une quantité indéterminée de pétrole dans le lac, ont annoncé les autorités.

La garde côtière n'était pas en mesure jeudi de déterminer ce qui a causé le naufrage de la barge «Arthur J.» vers 4 h 35. L'embarcation commerciale a coulé dans la partie sud du lac, à un peu plus d'un kilomètre de la côte du Michigan et à environ 100 kilomètres de Detroit. Le lac Huron sépare le Michigan de l'Ontario, au Canada.

L'accident n'a pas fait de blessé. Une équipe de la garde côtière américaine a secouru les employés qui se trouvaient sur les deux embarcations, selon un responsable de la police de Port Huron, Kyle Niemi.

La barge peut transporter jusqu'à 30 000 litres de pétrole, mais son propriétaire a indiqué qu'elle n'en transportait que 5600 litres au moment du naufrage, en plus d'une «quantité mineure» d'huile de lubrification qui sert à l'équipement de dragage, selon la garde côtière. Le bateau remorqueur transportait quand à lui 1135 litres de diesel.

Les autorités ne savent pas encore quelle quantité de pétrole s'est échappée dans le lac Huron, mais une nappe d'environ 150 mètres de largeur était visible à la surface jeudi.

En début d'après-midi, la garde côtière, une équipe spécialisée dans les matières dangereuses et d'autres agences gouvernementales ont installé plus de 400 mètres de barrières flottantes pour éviter que le pétrole ne se répande. La tâche a été compliquée par les fortes vagues et la pluie, a indiqué une responsable, Lauren Laughlin.

La nappe semble en voie de se dissiper et le pétrole n'a pas atteint les côtes, a-t-elle précisé. Mais les autorités du comté de Sainte-Claire ont fermé temporairement toutes les plages du comté, selon le «Port Huron Times Herald».

La barge et le bateau remorqueur appartiennent à l'entreprise MCM Marine, de Sault Sainte-Marie, en Ontario. L'entreprise a embauché des spécialistes pour procéder au nettoyage du lac, sous la supervision de la garde côtière américaine, qui s'assurera que les règlements sont respectés.

«Nous voulons faire tout notre possible pour faire les choses correctement et tenter de récupérer nos bateaux», a déclaré Tom Spencer, un comptable chez MCM Marine. Il a affirmé qu'il ne savait pas ce qui a causé le naufrage, mais a précisé que les conditions étaient «très mauvaises» sur le lac au moment de l'accident.

Les deux embarcations sont partiellement submergées dans près de sept mètres d'eau, à environ 10 kilomètres de la rivière Sainte-Claire, qui relie le lac Huron au lac Érié.

PLUS:pc