NOUVELLES

Syrie: les faits marquants du jour

18/07/2012 02:57 EDT | Actualisé 17/09/2012 05:12 EDT

Rappel des faits marquants mercredi en Syrie, où l'armée et les rebelles acheminaient des troupes vers Alep (nord) pour une "bataille décisive" entre régime et opposants.

--MERCREDI 25 JUILLET--

- "Des centaines de rebelles venus de tout le nord de la Syrie arrivent à Alep" pour "la bataille décisive", indique le correspondant d'un journal dans la ville, précisant qu'une "dizaine de quartiers périphériques" sont toujours aux mains des insurgés.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) indique de son côté que depuis 48 heures l'armée envoie des renforts "par la route internationale Damas-Alep", faisant état de deux attaques rebelles contre des convois militaires pour retarder leur arrivée.

- A Damas, l'armée régulière, qui a repris lundi le contrôle de la plus grande partie de la capitale selon l'OSDH, bombarde Hajar al-Aswad (sud), un des derniers bastions rebelles de la ville, faisant usage d'hélicoptères et de mitrailleuses lourdes OSDH). Accrochages dans le quartier d'Al-Assali (sud).

- Au moins 108 morts, dont 57 civils, dans la répression et les combats dans le pays (ONG).

- Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon exhorte la communauté internationale à agir pour faire cesser le "massacre".

- La Maison Blanche estime que le recours à des moyens aériens d'attaque par le régime de Bachar al-Assad démontre sa "perversité" et condamne l'assaut en cours dans la ville d'Alep.

- Amnesty appelle forces régulières et rebelles à cesser leurs "exécutions sommaires", faisant état "d'informations selon lesquelles les deux parties achèvent de façon délibérée et illégale" leurs prisonniers.

- La moitié des 300 observateurs de l'ONU ont quitté la Syrie (chef des opérations de maintien de la paix).

- La Turquie interdit pour raisons de sécurité l'entrée de ses ressortissants en Syrie par les trois postes-frontières passés aux mains des rebelles. Elle n'interrompt pas ses exportations d'électricité.

- Moscou dénonce la position des Etats-Unis à l'égard de l'opposition comme étant une "justification du terrorisme", accusant Washington de ne pas avoir condamné l'attentat dans lequel quatre hauts responsables de l'appareil sécuritaire ont été tués le 18 juillet à Damas.

- Israël agira de façon "immédiate" et aussi "dure que possible" en cas de transfert d'armes chimiques au Hezbollah libanais (ministre AE). Moscou assure que Damas lui a donné des "garanties fermes" selon lesquelles ses armes chimiques se trouvent en parfaite sécurité.

- Confirmation de la défection de la chargée d'affaires syrienne à Chypre.

- Moscou propose d'accueillir des contacts pouvoir-opposition (ambassadeur).

acm/hj

PLUS:afp