NOUVELLES
18/07/2012 05:37 EDT | Actualisé 17/09/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis exhortent l'Iran à libérer ses "prisonniers politiques"

Les Etats-Unis ont de nouveau exhorté mercredi l'Iran à libérer tous ses "prisonniers politiques" en exprimant leur préoccupation pour deux d'entre eux, un militant kurde et un défenseur des droits de l'homme.

"Nous sommes inquiets après des informations selon lesquelles l'état de santé du militant kurde Mohammed Seddigh Kaboudvand et celui du militant des droits de l'homme Nargess Mohammadi, tous deux emprisonnés, se détériore rapidement", écrit dans un communiqué la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland, rappelant que M. Kaboudvand est "en grève de la faim depuis le 26 mai".

Les deux hommes sont, "d'après ce que l'on sait, dans un état critique", selon Mme Nuland.

Washington "appelle les autorités iraniennes à libérer immédiatement tous les prisonniers politiques et à faire respecter leurs propres lois et leurs obligations internationales qui garantissent les libertés d'expression, de religion, d'opinion et de rassemblement de tous leurs citoyens".

L'Iran et les Etats-Unis n'entretiennent pas de relations diplomatiques et Washington exhorte régulièrement la république islamique à faire mieux en matière de droits de l'homme, notamment pour les opposants politiques et les minorités religieuses.

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton revient tout juste lundi d'Israël où elle s'est engagée à avoir recours à "toutes les composantes de la puissance américaine pour empêcher l'Iran d'accéder à l'arme nucléaire".

nr/bdx

PLUS:afp