NOUVELLES

Le ministre syrien de la Défense tué dans l'attentat de Damas (TV)

18/07/2012 06:50 EDT | Actualisé 17/09/2012 05:12 EDT

Le ministre syrien de la Défense, le général Daoud Rajha, a été tué mercredi dans un attentat qui a visé le bâtiment ultraprotégé de la Sécurité nationale à Damas, a annoncé la télévision d'Etat syrienne.

"Le général Daoud Rajha est tombé en martyr dans l'attentat terroriste qui a visé le bâtiment de la sécurité nationale" pendant une réunion de ministres et responsables de la sécurité, a indiqué la télévision.

Premier haut responsable syrien à être tué depuis le début de la révolte contre le régime en mars 2011, le général Rajha, de confession chrétienne, est également chef adjoint de l'armée, que dirige le président Bachar al-Assad, et vice-président du Conseil des ministres.

Des sources de sécurité ont affirmé à l'AFP que plusieurs blessés, dont le ministre de l'Intérieur Mohammad Ibrahim al-Chaar, ont été transportés à l'hôpital al-Chami de Damas.

Cet attentat est intervenu alors que des combats sans précédent font rage entre l'armée et les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) dans les quartiers périphériques de la capitale.

Le bâtiment de la sécurité nationale se trouve dans le quartier de Rawda, dans le centre de la capitale.

"C'est l'Etat et toutes ses institutions qui sont visés. C'est une guerre ouverte contre tous les Syriens", a déclaré un député Khaled al-Abboud. "Il y a des parties extérieures qui oeuvrent pour la destruction de l'Etat syrien", a-t-il ajouté, accusant les Etats-Unis et leurs "agents" à l'intérieur du pays.

La Sécurité nationale est dirigée par le général Hicham Ikhtiar, l'un des personnages clé de la répression de la révolte. Agé de 71 ans, le général Ikhtiar figure depuis le 23 mai 2011 sur la liste des personnes sanctionnées par l'Union européenne.

bur-ram/sb

PLUS:afp