NOUVELLES

L'Afrique du Sud chante "joyeux anniversaire" à Nelson Mandela

18/07/2012 02:16 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

L'Afrique du Sud fêtait mercredi le 94ème anniversaire de Nelson Mandela, une journée débutée par un "happy birthday" chanté par les écoliers du pays au cours de laquelle les habitants étaient invités à multiplier les bonnes actions en hommage à son engagement politique.

Dans toutes les écoles d'Afrique du Sud, plus de 12 millions d'enfants ont chanté à 08H00 (06H00) un "joyeux anniversaire" spécial, doublé par un "we love you tata" (nous t'aimons père). Les radios ont retransmis leurs propres chansons à la même heure.

A l'initiative de sa fondation, le 18 juillet est devenu le "Mandela Day" (Journée Mandela), une journée désormais reconnue par l'ONU comme un appel mondial à consacrer 67 minutes de son temps à aider ses semblables, conformément aux valeurs défendues par le premier président noir qu'a connu l'Afrique du Sud.

Ces 67 minutes passées à repeindre une école, nettoyer un parc ou aider les pensionnaires d'un hospice représentent les années qu'il a consacrées à son combat politique.

"C'est un jour très important pour nous tous. (...) Nous sommes ici pour célébrer l'anniversaire d'une personne très importante, une personne qui nous a libéré de l'apartheid", a lancé à ses élèves Paul Ramela, directeur d'une école primaire de Soweto.

"Mandela a consacré 67 ans de sa vie à améliorer la vie des autres. Il a tant fait pour nous", a-t-il ajouté.

Les messages de voeux se multipliaient, venus d'Afrique du Sud et de l'étranger. Le président américain Barack Obama et son épouse Michelle ont notamment rendu hommage salué sa "volonté de fer", son "intégrité sans faille" et son "humilité".

En France, une banderole devait être déployée par des enfants au départ de l'étape du jour du Tour de France, à Pau (sud-ouest).

Nelson Mandela lui-même devait fêter son anniversaire en famille dans sa résidence de Qunu (sud-est), le village de son enfance où il réside la plupart du temps.

Sa photo faisait mercredi la Une de tous les journaux sud-africain, à l'occasion de la visite, la veille, de l'ancien président américain Bill Clinton: l'icône de la lutte anti-apartheid avait l'air en bonne forme.

Il devrait avoir des tripes --un de ses plats favoris-- au menu, a indiqué sa petite-fille Ndileka au quotidien The Sowetan.

Nelson Mandela, président de 1994 à 1999 après avoir passé 27 ans dans les geôles du régime raciste de l'apartheid, s'est retiré de la vie politique en 2004. Il se fait désormais très rare, sa santé étant fragile. Sa dernière apparition en public remonte à la finale de la Coupe du monde de football, à Johannesburg, en juillet 2010.

bur-liu/ej

PLUS:afp