NOUVELLES
18/07/2012 10:50 EDT | Actualisé 17/09/2012 05:12 EDT

La télévision d'Etat confirme la mort du chef de la cellule de crise en Syrie

La télévision d'Etat syrienne a confirmé la mort du général Hassan Turkmani, chef de la cellule de crise mise en place pour mater la révolte, dans l'attentat commis mercredi à Damas qui a également coûté la vie au beau-frère du président et au ministre de la Défense.

"Le général Hassan Turkmani, adjoint au vice-président syrien, est tombé en martyr, succombant à ses blessures subies durant l'attentat qui a visé le bâtiment de la Sécurité nationale à Damas ce matin", a indiqué la télévision.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), citant des "sources dans la capitale syrienne", avait auparavant annoncé la mort du général Turkmani, ancien ministre de la Défense.

Une source au sein des services de sécurité a affirmé à l'AFP que l'attentat avait été mené par un kamikaze qui a actionné sa ceinture d'explosifs dans la salle où les hauts responsables se réunissaient.

D'après cette même source, le kamikaze est "un garde du corps d'un des participants à la réunion".

Le beau-frère de Bachar al-Assad, Assef Chawkat, ministre de la Défense, le général Daoud Rajha, ainsi que le général Turkmani sont les plus hauts responsables syriens à avoir été tués depuis le début de la révolte contre le régime en mars 2011.

Les généraux Chawkat et Rajha ont été qualifiés de "héros" par la télévision officielle syrienne. Selon l'OSDH, la mort d'Assef Chawkat est un "coup fatal" au régime en raison de son rôle dans la répression de la révolte.

L'attentat a également blessé le ministre de l'Intérieur, Mohammad Ibrahim al-Chaar et le chef de la Sécurité nationale, Hicham Ikhtiar. Selon la télévision syrienne, l'état du ministre Chaar est "stable".

ram/sbh/feb

PLUS:afp