PYONGYANG, North Korea - PYONGYANG (Sipa) — Le nouveau dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a reçu le titre de maréchal, ont rapporté mercredi les médias officiels, renforçant ainsi son pouvoir à la tête de la très puissante armée nord-coréenne forte de plus d'un million de soldats.

Déjà commandant suprême de l'armée du peuple coréen, Kim Jong Un a été fait maréchal mardi par les plus hauts responsables de l'armée, du gouvernement et du bureau politique, précise l'agence de presse officielle KCNA dans un bulletin spécial.

Cette annonce intervient deux jours après le limogeage du chef d'état-major, le maréchal Ri Yong Ho, qui avait servi de mentor au nouveau No1, Kim Jong Un lors de son arrivée au pouvoir après la mort de son père Kim Jong Il. Officiellement, le haut dignitaire du régime communiste s'est retiré pour "maladie".

Ce nouveau titre constitue "une nouvelle pierre dans la consolidation du pouvoir de Kim Jong Un au sein des institutions du Parti (des Travailleurs de Corée NDLR) de l'Etat et de l'armée", souligne John Delury, enseignant spécialiste de la Corée du Nord à l'Université sud-coréenne Yonsei d'études internationales. "Dans la foulée du limogeage de Ri, cela prend une autre signification. Les titres, bien sûr, n'assurent pas l'autorité, mais le régime semble serrer les rangs autour du jeune dirigeant".