NOUVELLES

Hassan Turkmani, un homme de confiance du président syrien

18/07/2012 12:30 EDT | Actualisé 17/09/2012 05:12 EDT

Le général Hassan Turkmani, qui a été tué dans un attentat spectaculaire perpétré mercredi à Damas, dirigeait la cellule de crise mise en place par le président Bachar al-Assad pour réprimer la révolte pacifique puis armée contre son régime.

Né en 1935 à Alep, la grande métropole du nord, il a rejoint l'académie militaire en 1954. Il en sort comme officier d'artillerie en 1956 et dirige une unité mécanisée durant la guerre israélo-arabe d'octobre 1973.

En 1978, il gagne ses galons de général et devient en janvier 2002, chef d'état-major en remplacement d'Ali Aslan.

Dans un pays où le pouvoir effectif est entre les mains de la minorité alaouite --branche du chiisme--, ce musulman sunnite devient en 2004 ministre de la Défense à la place d'un autre sunnite, le général Moustafa Tlass, un compagnon d'armes de l'ex-président Hafez al-Assad, père de Bachar. En juin 2009, il quitte son poste pour devenir assistant du vice-président.

Homme de confiance du président, il est nommé par M. Assad à la tête de la cellule de crise pour faire face à la révolte dans le pays.

bur-sk/ram/feb

PLUS:afp