NOUVELLES

GP d'Allemagne: le Grand Prix 2011 en bref

18/07/2012 06:58 EDT | Actualisé 17/09/2012 05:12 EDT

Grand Prix d'Allemagne, 10e manche (sur 19) du Championnat du monde de Formule 1, couru le dimanche 24 juillet 2011 sur le circuit du Nürburgring.

Distance: 60 tours de 5,143 km soit 308,623 km

Temps: nuageux

Meilleur temps absolu des qualifications: Mark Webber (AUS/Red Bull) 1:30.079 en Q3 (moyenne: 205,739 km/h)

Pole position: Mark Webber (AUS/Red Bull) 1:30.079

Grille de départ:

1re ligne: Mark Webber (AUS/Red Bull)

Lewis Hamilton (GBR/McLaren)

2e ligne: Sebastian Vettel (GER/Red Bull)

Fernando Alonso (ESP/Ferrari)

Podium:

1. Lewis Hamilton (GBR/McLaren), les 308,863 km en 1 h 37:30.334

(moyenne: 190,059 km/h)

2. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 3.980

3. Mark Webber (AUS/Red Bull) à 9.788

Meilleur tour en course: Lewis Hamilton (GBR/McLaren) 1:34.302 (196,526 km/h) au 59e tour

Leaders successifs: Hamilton du 1er au 16e tour, Webber du 17e au 31e tour, Alonso au 32e, Hamilton du 33e au 50e, Alonso du 51e au 53e, Webber du 54e au 56e, Hamilton du 57e tour à l'arrivée.

Championnat du monde:

Pilotes: 1. Vettel (GER) 216 pts, 2. Webber (AUS) 139, 3. Hamilton (GBR) 134, 4. Alonso (ESP) 130, 5. Button (GBR) 109, 6. Massa (BRA) 62, 7. Rosberg (GER) 46, 8. Heidfeld (GER) 34, 9. Petrov (RUS) et Schumacher (GER) 32...

Constructeurs: 1. Red Bull 355 pts, 2. McLaren 243, 3. Ferrari 192, 4. Mercedes 78, 5. Lotus-Renault 66, 6. Sauber 35, 7. Force India 20, 8. Toro Rosso 17, 9. Williams 4

La course: Hamilton, qui, bluffant, se disait très lent vendredi, avant de s'affirmer surpris samedi en qualifications où il avait manqué d'un souffle la pole, s'est imposé à la force du poignet, sur un très joli dépassement d'Alonso (32e tour). Son deuxième succès de l'année, après le GP de Chine, lui permet de dépasser Alonso au classement, où il devient 3e (134 pts). Alonso, 2e dimanche, n'a pas grand chose à se reprocher. Sa Ferrari semblait moins rapide que la McLaren. Webber, 3e, non plus. Red Bull, en Allemagne, a paru plus lent que McLaren et Ferrari. Alonso a doublé Vettel en piste et Webber aux stands. Et Webber n'a pu soutenir le rythme d'Hamilton en fin de course. Vettel, pour la première fois de la saison, ne termine pas 1er ni 2e. 4e, il perd également, pour la première fois après dix courses, des points sur son dauphin au classement, Webber, qu'il distance encore toutefois de 77 longueurs (216 points contre 139). Massa, 5e, peut en vouloir à ses mécaniciens de n'avoir pu changer ses roues suffisamment vite. Le Brésilien avait réussi à maintenir Vettel derrière lui une bonne partie de la course. Mais un changement de pneus dans le dernier tour en a voulu autrement. Les hommes en bleu de Red Bull ont surclassé ceux en rouge. Et Vettel est passé 4e. Sutil a terminé à une très belle 6e place. Il devance Rosberg (7e) et Schumacher (8e), dont les flèches argentées, en terminant à un tour d'Hamilton, ont été ridiculisées à domicile. Kobayashi a réussi une belle course, finissant 9e après avoir totalement raté ses qualifications (18e temps), tandis que Petrov rapporte un petit point à Lotus Renault, en chute libre.

jf/dlo/chc

PLUS:afp