NOUVELLES

GB: le ministre de la Défense rassure les USA sur les capacités britanniques

18/07/2012 03:31 EDT | Actualisé 17/09/2012 05:12 EDT

Le ministre britannique de la Défense Philippe Hammond a cherché mercredi à "rassurer" les Etats-Unis sur la capacité du Royaume-Uni à demeurer un allié crédible sur le plan militaire en dépit des restructurations et du sévère plan d'austérité frappant son armée.

"Je tiens à vous rassurer sur notre détermination à demeurer une puissance efficace", a déclaré le ministre lors d'une intervention devant le Center for a New American Security, un centre de réflexion à Washington, rappelant les "liens spéciaux" entre les armées britannique et américaine.

Londres entend dépenser environ 250 milliards de dollars en équipements militaires au cours des dix prochaines années et "continuer d'avoir le quatrième plus important budget au monde", a promis M. Hammond.

Le ministre britannique, en déplacement aux Etats-Unis notamment pour prendre livraison jeudi du premier exemplaire britannique du nouveau chasseur furtif F-35 mis au point conjointement avec les Etats-Unis, s'est livré à un exercice de justification à propos de la cure d'amaigrissement de l'armée.

"Notre objectif est clair: maintenir des forces armées hautement efficaces, agiles, soutenues par des budgets équilibrés" et "prêtes pour les crises futures", a-t-il expliqué.

L'armée britannique fait les frais du sévère plan d'austérité mis en place fin 2010, qui prévoit une réduction d'environ 8% sur une période de quatre ans des crédits du ministère de la Défense et la suppression d'au moins 7.000 postes au sein de l'armée d'ici à 2015.

Au terme de ce processus "douloureux", l'armée britannique sera certes "plus petite" mais "mieux équipée" et "mieux soutenue", selon lui.

"Nous faisons très attention à protéger les capacités qui font notre valeur en tant qu'allié des Etats-Unis et dans l'Otan", a-t-il soutenu, évoquant les forces spéciales, la base industrielle et technologique du pays et son expérience à opérer dans un cadre interallié.

Si le Royaume-Uni cherche à "travailler plus étroitement" avec ses voisins, "particulièrement la France et l'Allemagne", la relation avec Washington sera "toujours d'une importance capitale" pour Londres, a encore promis Philip Hammond.

mra/bdx

PLUS:afp