NOUVELLES

Des quartiers de Damas bombardés par les forces du régime (militants)

18/07/2012 04:04 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

Les forces du régime pilonnaient mercredi matin les quartiers de Qaboune et de Barzé à Damas, alors que les combats entre rebelles et armée se poursuivaient dans d'autres secteurs de la capitale, ont indiqué les militants.

Ces combats ont lieu le jour d'un attentat suicide spectaculaire revendiqué par les rebelles et dans lequel ont péri, selon les autorités syriennes, le beau-frère du président syrien, Assef Chawkat et le ministre de la Défense Daoud Rajha, ainsi que le responsable de la cellule de crise Hassan Turkmani, selon une ONG.

"Qaboune est encerclé par les chars et les forces du régime pilonnent ce quartier de tous les côtés", rapportent les militants de l'Union des coordinateurs de la Révolution syrienne (UCRS) sur leur page Facebook.

Les forces du régime bombardaient à l'aide d'hélicoptères Qaboune et Barzé, tandis que des tirs nourris étaient entendus aux barrages, ont indiqué pour leur part les Comités locaux de coordination (LCC, opposition) et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Toutes les entrées de Qaboune étaient fermées mercredi en milieu de journée par des barrages de soldats et d'agents de sécurité, empêchant tout véhicule d'y pénétrer.

Sur un trottoir à l'extérieur du quartier, un blindé était posté.

Le quartier "était bombardé hier par des hélicoptères", a raconté un témoin à l'AFP.

Des combats entre l'armée régulière et l'Armée syrienne libre (ASL), composée essentiellement de déserteurs, se déroulaient parallèlement dans les quartiers de Midane et de Kafar Soussé, dans le sud et l'ouest de Damas, a ajouté l'OSDH.

Des colonnes de fumée noire étaient visibles à plusieurs endroits au-dessus de la capitale où la circulation était moins dense que d'habitude.

La bataille de Damas "sera bientôt terminée" et la capitale sera "le cimetière des agresseurs", titrait le quotidien al-Watan, proche du régime.

Dans la province de Damas, à Jdaidet Artouz, où l'électricité a été coupée, des explosions ont été entendues et la ville de Zabadani était également pilonnée, selon les LCC.

Dans la région de Homs (centre), les forces du régime ont bombardé à l'artillerie lourde Tall Kalakh, ainsi que des quartiers de Homs, notamment Khaldiyé, Qarabis et Jourat al-Chayah où des combats se déroulaient, a indiqué l'OSDH.

A Alep (nord), deuxième ville de Syrie, des affrontements ont éclaté à l'aube dans le quartier de Salaheddine.

Les rebelles ont annoncé lundi soir avoir lancé la "bataille pour la libération" de Damas, où de violents combats ont eu lieu mardi avec l'entrée en action pour la première fois dans la capitale des hélicoptères de l'armée.

Les violences à travers la Syrie ont fait mardi 93 morts, dont 48 civils, selon l'OSDH.

rm/sbh

PLUS:afp