NOUVELLES

Commerce international: Washington continuera à faire "pression" sur Pékin (Trésor)

18/07/2012 12:45 EDT | Actualisé 17/09/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis continueront à faire "pression" sur la Chine pour qu'elle respecte les règles commerciales internationales et cesse sa politique "inacceptable" de sous-évaluation de sa monnaie, a déclaré mercredi une responsable du Trésor américain.

"La Chine dispose maintenant d'une économie trop importante pour qu'elle puisse choisir les règles qu'elle accepte de respecter sans mettre en péril l'intégrité (...) du système international", a déclaré Lael Brainard, sous-secrétaire au Trésor chargée des questions internationales, lors d'un discours à Washington.

Selon elle, les Etats-Unis continueront à "faire pression" sur la Chine pour qu'elle respecte son engagement à améliorer la convertibilité du yuan et à freiner "les dévaluations compétitives".

La Chine est accusée de maintenir sa monnaie à un niveau artificiellement bas en intervenant sur le marché des changes, afin de rendre ses exportations plus attractives.

"Nous continuerons à faire pression pour que la Chine s'attaque aux violations généralisées de la propriété, et notamment de secrets industriels, et se conforme aux règles internationales", a encore déclaré Mme Brainard, affirmant que l'administration Obama était déterminée à utiliser "l'arsenal réglementaire" pour contraindre Pékin à agir.

Les Etats-Unis ont récemment déposé plusieurs plaintes contre la Chine devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC), notamment sur les exportations de minerais rares et sur les droits de douane que Pékin appliquerait aux voitures américaines.

Lundi, l'OMC, saisie par les Etats-Unis, a épinglé Pékin pour ses pratiques en matière de paiements électroniques par cartes qui favoriseraient les fournisseurs chinois.

Dans son discours, la sous-secrétaire au Trésor a également appelé les autorités de Pékin à s'attaquer aux "privilèges" réservées à ses entreprises publiques, au détriment des entreprises chinoises privés et de leurs "concurrents américains".

jt/sl/emp

PLUS:afp