NOUVELLES

Algérie: deux islamistes, dont un chef local d'Aqmi, tués dans une embuscade

18/07/2012 07:48 EDT | Actualisé 17/09/2012 05:12 EDT

Deux islamistes, dont un chef local d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans la région de Boumerdès (50 km à l'est d'Alger), ont été tués par l'armée dans la nuit de mardi à mercredi, a annoncé mercredi une source sécuritaire algérienne, citée par l'agence APS.

Zoheir Tadjer, "chargé de la planification" d'un groupe d'Aqmi dans cette zone, et un second islamiste présumé qui n'a pas été identifié, ont trouvé la mort dans une embuscade tendue par des soldats, à Legata, à une vingtaine de kilomètres à l'est de la ville de Boumerdès, a précisé cette source.

Des armes ont été récupérées lors de cette opération, selon la même source.

Originaire de Legata, Zoheir Tadjer, 24 ans, avait été impliqué dans plusieurs attentats perpétrées par des membres d'Aqmi dans la région de Boumerdès, selon les autorités algériennes.

Il avait été condamné plusieurs fois à la prison à vie par contumace par un tribunal de Boumerdes.

Le patron de la police algérienne, le général Abdelghani Hamel, avait estimé en juin que "la menace terroriste" était présente dans toutes les régions du pays, obligeant les forces de l'ordre à multiplier les mesures préventives.

Après la fin de la décennie noire de guerre civile entre les forces de sécurité et les islamistes au milieu des années 2000, le président Abdelaziz Bouteflika a instauré une réconciliation nationale accordant l'amnistie en échange d'une reddition.

Mais la violence islamiste n'a pas totalement cessé, en particulier en Kabylie et dans la région de Boumerdes, considérées comme un fief d'Aqmi.

abh/sb

PLUS:afp