NOUVELLES

USA: pour le chef de la Fed, le scandale du Libor est "très préoccupant"

17/07/2012 11:23 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

Les révélations récentes de manipulation du Libor, le taux interbancaire offert à Londres sont "très préoccupantes" et risquent de "saper" la confiance des marchés, a déclaré mardi le président de la banque centrale américaine (Fed), Ben Bernanke.

"Les actions d'opérateurs de marché et de banques qui ont été révélées ne sont pas seulement très préoccupantes en elles mêmes, mais ont aussi pour effet de saper les marchés", a déclaré M. Bernanke lors d'une audition devant la commission Bancaire du Sénat.

Le président de la Réserve fédérale a affirmé que l'antenne new-yorkaise de son institution, présidée alors par Timothy Geithner, aujourd'hui secrétaire au Trésor des Etats-Unis, avait enquêté sur le Libor dès le printemps 2008 et avait rapidement mis au courant les autorités de surveillance britanniques de ses travaux.

"Nous aurons davantage de renseignements [...] au fur et à mesure des avancées de l'enquête, mais il est évident, au-delà des révélations [récentes] que le système du Libor est structurellement déficient", a ajouté M. Bernanke.

Fin juin, la banque britannique Barclays a annoncé qu'elle allait payer au total environ 360 millions d'euros pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britanniques et américains sur des manipulations du Libor et de l'Euribor (l'équivalent du Libor pour la zone euro) entre 2005 et 2009.

arb-mj/sl/emp

PLUS:afp