NOUVELLES

USA: la FDA se prononce mardi sur un nouveau traitement anti-obésité

17/07/2012 11:31 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

L'agence américaine des médicaments (FDA) devait décider mardi d'autoriser ou pas la commercialisation de l'anti-obésité Qnexa de la firme américaine Vivus, qui, en cas de décision favorable en ferait le deuxième médicament contre l'excès de poids à être mis le marché depuis 1999.

La Food and Drug Administration s'était déjà prononcée le 27 juin pour autoriser le Belviq (Lorcaserin), du laboratoire Arena Pharmaceuticals, qui est alors devenu le premier traitement contre l'obésité approuvé par l'agence depuis treize ans.

La FDA avait rejeté en 2010 une première demande pour commercialiser le Qnexa en raison des risques d'effets secondaires cardiovasculaires et de risques de malformations du foetus.

Mais le 22 février dernier, un comité consultatif d'experts indépendants, de nouveau convoqué par la FDA, a fortement recommandé à l'agence fédérale, par 20 voix contre deux, d'autoriser la commercialisation du Qnexa.

Ces experts avaient alors expliqué ce changement par la dernière analyse des données qui montrait que les bienfaits de ce médicament pour perdre du poids --de 5 à 10%-- justifiaient les risques d'effets secondaires encourus par les patients.

js/bar

PLUS:afp