NOUVELLES

Syrie: le patron de l'ONU exhorte Moscou à renforcer la pression sur Assad

17/07/2012 11:53 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exhorté Moscou à renforcer la pression sur son allié syrien lors d'un entretien téléphonique avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, a indiqué mardi un porte-parole.

"(M. Ban) a appelé la Russie à faire usage de son influence pour assurer une mise en oeuvre pleine et immédiate" du plan de paix de l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan, a précisé le porte-parole des Nations unies, Martin Nesirky.

Alliée de Damas, la Russie, au côté de la Chine, a depuis le début de la crise en Syrie en mars 2011 mis son veto à deux résolutions du Conseil de sécurité évoquant de possibles sanctions contre le régime de Bachar al-Assad.

M. Ban a parlé lundi par téléphone avec M. Lavrov, après avoir fait de même la veille avec le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi.

MM. Ban et Lavrov "ont discuté de la situation en Syrie et du besoin impératif de mettre fin aux violences immédiatement", a ajouté M. Nesirky.

Alors que Kofi Annan était à Moscou mardi où il a rencontré le président russe Vladimir Poutine, le patron de l'ONU a "souligné l'importance de ces discussions, au vu de l'escalade (de la violence) et de la situation alarmante en Syrie", a poursuivi le porte-parole.

Sans appeler aux sanctions, MM. Ban et Annan ont pressé le Conseil de sécurité de s'assurer que "les conséquences" de l'échec de la mise en place du plan de paix soient l'instauration d'étapes pour mettre fin au conflit, qui a fait près de 17.000 morts depuis 18 mois selon une ONG syrienne.

Le Conseil doit voter mercredi sur un projet de résolution euro-américain qui menace Damas de sanctions économiques si le régime syrien ne renonce pas à utiliser ses armes lourdes contre l'opposition. Moscou a déjà promis de bloquer le texte.

tw/sam/bar

PLUS:afp