NOUVELLES

RDC: affrontements entre une milice et l'armée à Walikale (est)

17/07/2012 04:02 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

Des miliciens d'un groupe d'autodéfense Maï Maï se sont affrontées mardi à l'armée congolaise dans la ville de Walikale, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris de source concordantes.

Le groupe Maï Maï Raia Mutomboki a attaqué les Forces armées de la RDC (FARDC) vers 08H00 locales (06H00 GMT) dans cette localité de la province du Nord-Kivu, selon une source onusienne. "Il y a des combats entre les FARDC et le groupe Raia Mutomboki depuis quelques heures", a confirmé à l'AFP, sans autres précisions, le porte-parole de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco), Madnodje Mounoubai.

Selon la source onusienne, certains soldats se sont enfuis face aux miliciens Maï Maï (eau en swahili), qui s'enduisent le corps d'un liquide à base d'eau avant d'aller au combat, et qui est censé les protéger des balles.

Des soldats congolais, selon la même source, se sont réfugiés dans la base des Casques bleus de la Monusco à Walikale

Tôt mardi matin, "des centaines d'habitants de Walikale avaient abandonné leurs habitations, à la suite d'informations faisant état de l'avancée de ces miliciens" vers la ville, selon la Radio Okapi, parrainée par l'ONU.

Le territoire de Walikale, enclavé et recouvert par la forêt équatoriale, est riche en minerais (or, cassitérite...), et plusieurs milices armées tirent profit de l'exploitation illégale de mines artisanales.

Début août, un autre groupe Maï Maï, associé à des rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) et des déserteurs des FARDC, avaient attaqué 13 villages près de Walikale, et commis des viols sur près de 400 civils, dont 300 femmes.

epe/sba

PLUS:afp