NOUVELLES

Obama nomme de nouveaux ambassadeurs en Afghanistan et au Pakistan

17/07/2012 05:53 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

Le président Barack Obama a nommé deux diplomates de carrière, James Cunningham et Richard Olson, pour diriger respectivement les ambassades des Etats-Unis en Afghanistan et au Pakistan, a annoncé mardi la Maison Blanche.

Ces nominations, qui devront être entérinées par le Sénat où les adversaires républicains de M. Obama détiennent une minorité de blocage, interviennent après les départs annoncés en mai des chefs de mission diplomatiques américaines dans ces deux pays hautement stratégiques pour Washington.

Le 22 mai, le département d'Etat avait ainsi révélé que leur ambassadeur à Kaboul, Ryan Crocker, quitterait son poste cet été pour "raisons de santé".

Cette annonce était intervenue au lendemain de la fin du sommet de l'Otan à Chicago, où l'Alliance atlantique avait confirmé son engagement de retirer ses troupes de combat d'Afghanistan d'ici à la fin 2014.

Toutefois, aux termes d'un accord stratégique signé début mai par M. Obama et son homologue afghan Hamid Karzaï, des soldats américains pourront rester en Afghanistan jusqu'à au moins 2024 pour former les troupes afghanes et continuer à lutter contre les extrémistes.

Deux semaines plus tôt, la démission de l'ambassadeur des Etats-Unis à Islamabad, Cameron Munter, avait été annoncée en invoquant des "raisons personnelles".

M. Munter avait notamment été en fonction au moment du raid militaire américain qui a tué Oussama Ben Laden en mai 2011 à Abbottabad, dans le nord du pays, une opération cachée aux Pakistanais qui avait nourri la défiance et la rancoeur entre deux pays pourtant officiellement alliés depuis la fin 2001.

Des sources proches de M. Munter ont indiqué sous couvert d'anonymat qu'il était frustré de voir la CIA et le Pentagone décider de la politique américaine au Pakistan, et que son travail se soit plus résumé à tenter de contenir la colère pakistanaise face à leurs décisions qu'à définir une politique.

MM. Cunningham et Olson sont tous deux diplomates de carrière et connaissent déjà bien la région dans laquelle ils devraient servir si le Sénat donne son feu vert à leurs nominations.

M. Cunningham était en effet jusqu'ici l'adjoint de M. Crocker à Kaboul, après avoir été chef de la mission diplomatique en Israël de 2008 à 2011, dans la foulée d'un poste de consul général à Hong Kong. Il a aussi été en poste aux Nations unies, à Rome et à l'Otan.

Quant à M. Olson, il a travaillé tant avec M. Crocker qu'avec M. Cunningham, comme directeur du développement et des affaires économiques à l'ambassade des Etats-Unis à Kaboul. Auparavant ambassadeur aux Emirats Arabes Unis et numéro deux de la mission américaine à l'Otan à Bruxelles, il a été en poste notamment en Tunisie, en Arabie saoudite et en Irak depuis le début de sa carrière diplomatique il y a 30 ans.

tq/bdx

PLUS:afp