NOUVELLES

L'ONU pointe une recrudescence d'attaques de la LRA

17/07/2012 05:45 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

Les attaques perpétrées contre des civils par l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, rébellion tristement réputée pour ses enlèvements d'enfants et ses mutilations, sont en augmentation ces derniers mois, a affirmé mardi l'ONU à Kampala.

"L'analyse indique une tendance à la hausse des attaques de la LRA," a affirmé le Bureau des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires (Ocha) lors d'un briefing.

Selon l'Ocha, 62 attaques ont été signalées en République démocratique du Congo (RDC) et 9 autres en Centrafrique sur le seul deuxième trimestre 2012. Dans ces agressions, 11 personnes sont mortes et 37 autres ont été enlevées.

L'Ocha estime par ailleurs que les violences perpétrées par la LRA obligent encore 475.000 personnes à rester loin de chez elles.

Créée dans les années 80, la LRA opérait alors dans le nord de l'Ouganda, où elle a multiplié les exactions - enlèvements d'enfants transformés en soldats et en esclaves et mutilations de civils. Elle en a été chassée en 2006 par l'armée ougandaise, avant de s'éparpiller dans des denses forêts des pays alentours.

Les armées de la région, soutenues par une centaine de membres des forces spéciales américaines, sont actuellement lancées à la poursuite de la milice. La LRA serait aujourd'hui composée de quelque 150 hommes, éclatés en petits groupes.

del/aud/bb/jlb

PLUS:afp