NOUVELLES

Les compressions en recherche marine inquiètent au Nouveau-Brunswick

17/07/2012 04:58 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

FREDERICTON - Préoccupé par les impacts des compressions fédérales sur la recherche marine au Nouveau-Brunswick, le groupe Save Ocean Science (SOS) tiendra mercredi soir un forum non partisan à St-Andrews.

Ce groupe, mis sur pied par les citoyens, a convié plusieurs intervenants afin de réfléchir aux conséquences des coupes imposées par Pêches et Océans Canada pour plusieurs activités scientifiques.

Les travaux de recherches de la station biologique de St-Andrews seront au coeur des discussions. Le maire de la ville, Stan Choptiany, estime que les compressions pourraient avoir des effets déterminants sur l'économie de St-Andrews, qu'il considère comme un pôle de recherche en sciences aquatiques.

Dave Wildish, un scientifique expérimenté, racontera l'histoire des travaux réalisés en matière d'environnement et de contaminants menés à la station biologique. Un autre chercheur, John Castell, tablera quant à lui sur la valeur jugée inestimable de la bibliothèque de cette station.

Le député libéral fédéral Dominic LeBlanc et Janice Harvey, critique du Parti vert du Canada en matière de pêches, seront aussi présents pour apporter une perspective parlementaire à la décision de sabrer dans la recherche.

Des membres institutionnels participeront également au forum SOS, dont un représentant de l'Université du Nouveau-Brunswick à Saint-Jean, qui indiquera que les tâches effectuées par les chercheurs scientifiques du secteur public ne pourront être assumées par ceux des universités.

Une association de pêcheurs compte aussi exposer l'importance de la science pour les pêcheries traditionnelles.

La rencontre aura lieu à 19 h à l'auditorium du Centre des sciences de la mer Huntsman.

PLUS:pc