NOUVELLES

Le massacre des rhinocéros se poursuit en Afrique du Sud mais ralentit un peu

17/07/2012 04:40 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Le massacre des rhinocéros se poursuit à un rythme soutenu quoique légèrement ralenti en Afrique du Sud, 281 animaux ayant été abattus dans le pays depuis le début de l'année, a indiqué mardi le ministère de l'Environnement.

Cent soixante-quatre rhinos, soit près de 60% du total, ont été braconnés dans le seul parc national Kruger, dans le nord-est du pays.

Avec environ 20.000 spécimens, l'Afrique du Sud abrite 70 à 80% de la population mondiale de rhinocéros, qui est de plus en plus la cible des braconniers en dépit du renforcement des mesures de sécurité.

Le rythme du braconnage a un peu ralenti depuis le début de l'année, mais 2012 s'annonce désastreuse avec 1,4 rhino abattu tous les jours depuis janvier.

Les statistiques montrent que 448 animaux avaient été abattus par des braconniers en 2011 (1,2 par jour), contre 333 en 2010 (0,9 par jour), 122 en 2009, 83 en 2008 et seulement 13 en 2007.

La progression du braconnage est généralement expliquée par le succès commercial des cornes en Asie, et en particulier au Vietnam, où elles sont prisées dans la médecine traditionnelle. Leur prix sur le marché noir avoisine celui de l'or, autour de 50.000 euros le kilo, selon des sources concordantes.

La corne des rhinocéros est exclusivement composée de kératine, la même matière que les ongles humains.

Les forces de l'ordre ont procédé à 176 arrestations depuis le début de l'année, dont 153 braconniers, a précisé le ministère.

liu/clr/jlb

PLUS:afp