NOUVELLES

La France veut aider la Tunisie à récupérer les avoirs de l'ancien régime

17/07/2012 03:28 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

PARIS - Sipa — Le président français s'est engagé mardi à mettre «tout en oeuvre» pour aider la Tunisie à récupérer les avoirs placés par le régime de l'ancien président Ben Ali dans des banques étrangères.

«Nous mettrons tout en oeuvre pour que tous les moyens soient mis à disposition de la Tunisie pour retrouver l'argent qui a été capté, volé, mais qui n'a pas été placé en France», a expliqué M. Hollande lors d'une conférence de presse avec l'actuel président tunisien, Moncef Marzouki, reçu à l'Élysée.

«Nous avons quelques millions d'euros sur lesquels nous pouvons avoir prise, et pour le reste, nous mettrons toutes les compétences pour aider la Tunisie à retrouver ce dont elle a été privée», a-t-il ajouté.

Le président tunisien a fait de ce sujet une question «économique, politique et morale». Il a expliqué avoir demandé à la France d'apporter sa «technicité» afin de «repérer la façon dont cet argent s'est évaporé».

«Pour pouvoir retrouver la trace de ces milliers de dollars, nous avons besoin (...) de détectives financiers», a-t-il expliqué. «Il faut que les dictateurs sachent, à partir de maintenant, (...) que nous allons mettre à tous les niveaux des mécanismes pour faire en sorte qu'ils ne profitent pas» de l'argent mal acquis, a-t-il affirmé.

Réfugié en Arabie saoudite, l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali a été condamné par contumace à la prison à vie pour «complicité d'homicides volontaires» lors de la répression du soulèvement populaire qui a fait chuter son régime, en janvier 2011. Il a par ailleurs été condamné à 66 ans de prison et à de lourdes amendes dans d'autres affaires de malversations, abus de pouvoir, trafic de stupéfiants et d'objets archéologiques.

Selon certaines informations de presse, Ben Ali aurait détourné à l'étranger des fonds estimés à plusieurs milliards de dollars.

PLUS:pc