NOUVELLES

La France condamne l'exécution de trois Palestiniens à Gaza

17/07/2012 08:55 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

La France condamne l'exécution à Gaza par les autorités du Hamas de trois Palestiniens condamnés pour assassinat, a déclaré mardi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero.

"Cette nouvelle exécution porte à 14 le nombre de prisonniers exécutés à Gaza depuis juin 2007, en violation des dispositions pertinentes du droit de l'Autorité palestinienne", a indiqué M. Valero.

"La France réaffirme son opposition déterminée et constante au recours à la peine de mort. Elle appelle à une suspension des exécutions à Gaza", a ajouté le porte-parole.

Le ministère de l'Intérieur du gouvernement du Hamas a annoncé la pendaison mardi de trois Palestiniens "conformément à la loi religieuse, à notre religion et aux dispositions de la loi palestinienne".

Les trois hommes ont été exécutés mardi matin par pendaison.

Le mouvement islamiste, qui a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en 2007, a procédé à ses premières exécutions en avril 2010 avec la pendaison de deux hommes condamnés à mort pour collaboration avec Israël.

L'Union européenne avait exhorté "les autorités de facto" à se "conformer au moratoire de facto sur les exécutions mis en place par l'Autorité palestinienne" du président Mahmoud Abbas, qui contrôle la Cisjordanie.

Toute exécution doit être approuvée par M. Abbas, mais le Hamas ne reconnaît pas la légitimité de ce dernier, dont le mandat a expiré en 2009.

Selon la loi palestinienne, les personnes condamnées pour collaboration, meurtre ou trafic de drogue sont théoriquement passibles de la peine de mort.

lbx-kat/jlb

PLUS:afp