NOUVELLES

Héroux-Devtek vend deux divisions et se concentre sur les trains d'atterrissage

17/07/2012 07:47 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'action de l'entreprise québécoise Héroux-Devtek (TSX:HRX) a bondi de plus de 32 pour cent mardi après l'annonce de la vente de deux de ses trois divisions, mais certains de ses syndiqués sont inquiets.

L'action a clôturé à 10,42 $, en hausse de 2,57 $, à la Bourse de Toronto. En début de séance, le titre a même atteint 11,75 $, un gain de 50 pour cent par rapport à la clôture de lundi. Un tel cours n'avait pas été atteint depuis au moins 12 ans.

Héroux-Devtek a convenu de céder à Precision Castparts, de Portland, en Oregon, la quasi-totalité de ses activités de fabrication de pièces d'aérostructure et de composants industriels.

Le montant de la transaction s'élève à 300 millions $ au comptant, sous réserve d'ajustements postérieurs à la clôture. L'entreprise évalue actuellement les différentes avenues qui s'offrent à elle pour l'utilisation de cette somme, y compris le versement d'une «distribution importante» à ses actionnaires et le remboursement de certaines dettes.

Le fabricant longueillois prévoit que la vente lui permettra de réaliser un gain net d'environ 230 millions $, déduction faite des impôts et des frais connexes.

Les actifs vendus comprennent les usines de pièces d'aérostructure de Dorval, au Québec, de Querétaro, au Mexique, et d'Arlington au Texas, ainsi que deux usines de fabrication de composants industriels situées à Cincinnati, en Ohio. Les installations de Dorval ont été inaugurées en 2001 et celles du Mexique, l'an dernier.

Plusieurs employés de Dorval sont inquiets pour la suite des choses, a indiqué mardi Pierre Laberge, des TCA-Québec, qui représente la centaine de syndiqués de l'usine. Mardi après-midi, aucun représentant de Precision Castparts n'était entré en contact avec le syndicat.

«Quand t'es dans le néant, c'est un peu inquiétant», a commenté M. Laberge.

Au cours d'un entretien téléphonique, le grand patron d'Héroux-Devtek, Gilles Labbé, a toutefois assuré que Precision Castparts n'avait aucunement l'intention d'effectuer des mises à pied.

«Leur plan, c'est plutôt de trouver de nouveaux clients et de développer l'usine de Dorval», a-t-il affirmé.

L'avenir: les trains d'atterrissage

À l'avenir, Héroux-Devtek entend se consacrer entièrement aux occasions de croissance dans son domaine d'activités principal: la conception et la fabrication de trains d'atterrissage. L'entreprise est actuellement le troisième joueur mondial dans ce secteur, derrière l'américain Goodrich et le français Messier-Dowty.

«Nous avons fait tout ce qu'il fallait pour développer les trois divisions (aérostructure, trains d'atterrissage et composants industriels), mais le marché n'y a pas prêté attention», a déclaré M. Labbé au cours d'une téléconférence avec les analystes financiers et les médias.

«Que faire alors? a-t-il demandé. Nous avons trouvé une façon de dégager de la valeur pour nos actionnaires. Nous allons maintenant nous concentrer sur ce que nous connaissons le mieux (les trains d'atterrissage). Cette division représente les deux tiers de nos revenus.»

L'analyste Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, a estimé dans une note que le prix de vente représentait environ 9,5 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) des deux divisions cédées. Or, avant l'annonce de la transaction, l'action d'Héroux s'échangeait à tout juste 4,3 fois le BAIIA de l'entreprise.

Le «nouveau» Héroux-Devtek générera un chiffre d'affaires annuel de quelque 250 millions $. En plus de continuer à concevoir et à fabriquer des trains d'atterrissage, l'entreprise tentera de développer des produits connexes.

La stratégie d'Héroux sera désormais de mettre l'accent sur la conception et la fabrication de produits à valeur ajoutée plutôt que la simple fabrication de pièces selon les spécifications d'un client, comme c'est souvent le cas dans les deux divisions cédées.

La clôture de la transaction, qui a été approuvée à l'unanimité par le conseil d'administration d'Héroux-Devtek, devrait avoir lieu d'ici la fin septembre. L'opération n'est pas assujettie à l'approbation des actionnaires.

Une fois la vente conclue, Héroux-Devtek comptera un peu plus de 1000 employés au Canada et aux États-Unis, contre près de 1500 actuellement.

Precision Castparts est un fabricant de produits et de pièces de métal. L'entreprise dessert les marchés de l'aéronautique, de la production d'électricité, de l'automobile et des produits industriels. Elle exploite une centaine d'usines en Amérique du Nord, au Brésil, eu Europe, en Asie et en Australie.

L'aéronautique représente plus de 60 pour cent des ventes de Precision Castparts, lesquels ont dépassé les 7 milliards $ US au cours de son plus récent exercice financier. L'entreprise a effectué plusieurs acquisitions dans ce secteur au cours des dernières années.

«En plus de nous permettre de servir nos clients actuels, Héroux-Devtek renforce notre présence auprès de clients clés comme Lockheed, Bombardier et Gulfstream», a indiqué le président et chef de la direction de Precision Castparts, Mark Donegan, dans un communiqué.

L'action de Precision Castparts a gagné 0,9 pour cent mardi pour clôturer à 164,24 $, à la Bourse de New York.

PLUS:pc