NOUVELLES

Fifa - Nouveau code éthique: plus de prescription pour corruption

17/07/2012 08:29 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

La Fifa a adopté mardi un nouveau code éthique où, notamment, il n'y aura plus de délai de prescription pour les affaires de corruption, a annoncé son président Joseph Blatter en conférence de presse.

L'approbation du nouveau code d'éthique de la Fifa s'inscrit dans un processus de réforme né de la réélection de M. Blatter à la présidence de la Fifa en juin 2011, dans une ambiance alors délétère sur fond d'affaire d'achats de voix qui avait notamment valu une radiation à vie du président de la Confédération asiatique du football Mohamed Bin Hammam.

Mais ce processus de réforme prend une nouvelle résonance alors que la Fifa est secouée par les remous des dernières révélations de pots-de-vin dans une vieille affaire, du nom d'ISL, société de marketing qui détenait l'exclusivité des droits de la Coupe du monde et dont la faillite retentissante en 2001 avait laissé un trou de 245 millions d'euros.

Ce scandale de corruption impliquait le prédécesseur de M. Blatter, le Brésilien Joao Havelange, qui aurait touché plus d'un million d'euros de la part d'ISL en échange de l'obtention des droits exclusifs.

M. Blatter a expliqué que ces versements ne contrevenaient pas à la loi en vigueur à l'époque dans la Confédération helvétique, ce qui a suscité de vives réactions dans le monde du football. Le président de la Fédération allemande de football Wolfgang Niersbach s'est notamment dit "choqué".

ale-pgr/sk

PLUS:afp