NOUVELLES

Des quartiers de Damas toujours en proie à des tirs et des affrontements (ONG)

17/07/2012 04:15 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Des quartiers de Damas, théâtre de violents affrontements entre armée et rebelles depuis dimanche soir, étaient de nouveau bombardés et la cible de tirs mardi, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Par ailleurs, les insurgés contrôlaient la ville de Talbissé dans le centre du pays, selon la même source.

La répression et les combats ont fait 149 morts lundi, dont 82 civils, 41 soldats et 26 rebelles, selon l'OSDH. Le bilan le plus lourd a été enregistré selon cette ONG dans la ville de Hama (centre), où 33 civils ont péri dans des tirs et des combats dans le quartier de Hamidiyé.

Les rebelles ont annoncé lundi soir dans une vidéo avoir pris le contrôle de Talbissé, une ville de la région de Homs proche de la frontière libanaise. L'OSDH a indiqué mardi que les insurgés ont réussi à contrôler "tous les postes de sécurité" dans cette ville longtemps bombardée par les forces régulières.

L'Armée syrienne libre (ASL), composée de déserteurs et de civils armés, a indiqué lundi soir avoir lancé une opération d'envergure, baptisée "le volcan de Damas et les séismes de Syrie".

Elle a affirmé avoir commencé à attaquer "toutes les stations et les postes de sécurité dans les villes et dans les campagnes pour provoquer des combats violents (avec les forces régulières) et les appeler à se rendre".

Cette annonce est intervenue alors que les combats et les bombardements se poursuivaient dans la capitale Damas, dans ce que l'opposition a qualifié de "tournant" dans la révolte lancée il y a 16 mois contre le régime du président Bachar al-Assad.

Le quartier Midane, proche du centre-ville "a été la cible de tirs d'obus de mortier mardi et des combats opposaient rebelles et troupes régulières", selon l'OSDH, basé en Grande-Bretagne.

Dans la nuit de lundi à mardi, le quartier de Qaboun (est) a été visé par des tirs "depuis des hélicoptères" tandis que des combats se sont déroulés dans les quartiers de Aassali, Hajar el-Aswad et Qadam (sud).

Selon un militant à Qaboun qui se fait appeler Omar, "les troupes de Bachar al-Assad ont tenté de prendre d'assaut le quartier mais le secteur a été farouchement défendu par l'ASL".

"Ils ont bombardé les transformateurs de courant dans le quartier après minuit", a-t-il ajouté indiquant les blessés n'ont pas pu être évacués en raison de la présence de tireurs embusqués.

ram/sw

PLUS:afp