NOUVELLES

Craintes de représailles à Toronto après une fusillade mortelle

17/07/2012 01:59 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT

Des représailles sont à craindre au lendemain d'une fusillade qui a fait deux morts et 21 blessés lors d'une fête de quartier à Toronto, a dit mardi le chef de police de la ville, Bill Blair.

Lundi soir, un grand barbecue en plein air entre voisins dans un quartier de l'est de la ville a tourné au drame lorsqu'une bagarre a éclaté entre deux individus, qui ont ensuite échangé des coups de feu, semant la panique dans la foule.

"Hier soir, 23 personnes innocentes ont été victimes de la violence des armes et cela demande une réponse de la ville toute entière", a déclaré à la presse M. Blair en appelant les personnes qui auraient tourné des vidéos de la fusillade à les remettre à la police.

Une adolescente de 14 ans et un homme de 23 ans ont été tués dans la fusillade, tandis qu'un autre homme est dans un état critique à l'hôpital. Les autres personnes blessées, dont un bébé de 22 mois, n'ont été atteints que superficiellement et devraient s'en remettre, a indiqué M. Blair.

"Il y a des indices assez clairs" que les deux suspects de la fusillade pourraient appartenir à des "gangs" de rue, a précisé M. Blair. Une personne représentant un "intérêt" pour la police concernant ces événements est actuellement détenue, a-t-il ajouté en refusant cependant de la qualifier de suspect.

Il a aussi annoncé l'envoi de renforts policiers dans le quartier où s'est produit la fusillade, ainsi que dans d'autres arrondissements à proximité jugés sensibles, de crainte, a-t-il dit, que ne s'y produisent "des représailles violentes".

Le maire de Toronto, Rob Ford, a assuré que sa ville restait l'une des plus sûres en Amérique du Nord et qu'il s'agissait d'un "incident isolé", malgré la multiplication d'événements semblables dans les dernières semaines.

Une fusillade dans un centre commercial a fait un mort et sept blessés début juin dans la métropole canadienne et un homme a aussi été tué par balles récemment sur la terrasse d'un bar alors qu'il regardait un match de football.

jl/lor

PLUS:afp