NOUVELLES

Un navire américain ouvre le feu sur un petit bateau dans le golfe Persique

16/07/2012 06:06 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

DUBAI, Émirats arabes unis - Un navire de la marine américaine a ouvert le feu lundi sur un petit bateau qui se dirigeait vers lui près de Dubai dans le golfe Persique, faisant un mort et trois blessés.

L'incident s'est produit près du détroit d'Ormuz, qui relie le golfe Persique et celui d'Oman, à un moment où la tension entre les États-Unis et l'Iran ne cesse de croître.

Les autorités des Émirats arabes unis ont déclaré que l'embarcation était un bateau de pêche.

Rien n'indique pour l'instant que Téhéran serait impliquée dans cette affaire ou qu'il s'agit d'une tentative d'attaque semblable à celle lancée par Al-Qaïda en 2000 contre le USS Cole au Yémen.

Le lieutenant Greg Raelson, un porte-parole de la Cinquième flotte de la Navy basée à Bahreïn, a déclaré que l'équipe de sécurité du USNS Rappahannock avait émis une série d'avertissements avant de recourir à la force.

Dans un courriel envoyé à l'Associated Press, le lieutenant a précisé que l'équipe avait demandé à plusieurs reprises au bateau de rebrousser chemin et, voyant que ses avis restaient sans effet, avait fait feu avec une mitrailleuse de calibre .50.

Il a ajouté qu'une enquête avait été ouverte pour faire la lumière sur la fusillade survenue vers 14 h 50, heure locale.

Le Rappahannock est un pétrolier utilisé pour ravitailler les autres bâtiments de la marine américaine lorsqu'ils sont en mer.

Les Émirats arabes unis est un allié précieux pour les États-Unis dans le golfe Persique et les navires de guerre américains s'arrêtent souvent dans le port Jebel Ali à Dubaï.

Un représentant du consulat américain a révélé sous le couvert de l'anonymat qu'une personne avait été tuée et trois autres blessées par les tirs du Rappahannock.

Il n'a pas donné davantage de détails, mais il semblerait que l'équipage du vaisseau américain aurait pu voir le bateau qui s'approchait comme une menace en raison de la proximité des frontières maritimes de l'Iran.

Tariq Ahmed al-Haidan, l'adjoint du ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, a confirmé le nombre de mort et de blessés dans un bref communiqué. Il a précisé que toutes victimes étaient originaires de l'Inde et que les autorités des Émirats avaient lancé une enquête.

PLUS:pc