NOUVELLES

Ontario: un quartier a été évacué pour fouiller une maison bourrée d'explosifs

16/07/2012 05:10 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

BARRIE, Ont. - Des dizaines de résidants de Barrie, en Ontario, ne pourront rentrer à la maison avant encore plusieurs jours, la police continuant à fouiller une demeure pour y trouver des explosifs.

Quelque 57 personnes avaient été évacuées de leur foyer jeudi dernier lorsque la police a investi leur quartier, une zone résidentielle et habituellement paisible.

Cette opération fait suite à une enquête sur un meurtre commis il y a une trentaine d'années, qui a déclenché l'ouverture d'une nouvelle investigation.

Les autorités ont fait savoir que des explosifs avaient été découverts dans une maison appartenant à un homme et son fils, arrêtés dans cette affaire non résolue.

La police a ajouté avoir déjà retiré et neutralisé au moins 50 engins explosifs retrouvés dans cette demeure au cours du week-end.

L'agente de la police de Barrie Angela Butler a précisé qu'avec les recherches supplémentaires, l'opération pourrait se prolonger jusqu'au week-end prochain.

Les résidants qui vivent près de la zone d'évacuation affirmaient par ailleurs que la présence policière dans les environs leur causent plusieurs maux de tête, entravant leurs allées et venues.

L'enquête concerne la demeure de Donald Feldhoff, âgé de 54 ans, accusé de meurtre prémédité dans la mort de Michael Traynor en 1978. Son père de 75 ans, William, a quant à lui été inculpé de complicité après le fait.

Les autorités policières indiquaient la semaine dernière qu'elles s'attendaient à ce que de nouvelles accusations soient portées contre les Feldhoff.

PLUS:pc