NOUVELLES

Libye: libération des deux journalistes libyens enlevés à Bani Walid

16/07/2012 03:26 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Deux journalistes d'une chaîne de télévision locale de Misrata, dans l'ouest libyen, enlevés le 7 juillet dans la ville de Bani Walid, ont été libérés et ont pu rentrer lundi à Misrata, selon des sources locales.

Les deux cameramen de la chaîne Tobacts TV, Abdelkader Fosouk et Youssef Badi, avaient été arrêtés après s'être rendus à Bani Walid, un des derniers bastions du dirigeant défunt Mouammar Kadhafi, à 170 km au sud-est de Tripoli, pour y couvrir les élections législatives, selon la chaîne.

"Les deux sont arrivés à Misrata par hélicoptère il y a seulement une heure", a déclaré à l'AFP le chef de rédaction de Tobacts TV, Omar Abou Ghadada.

"Les deux sont en bonne santé. Ils étaient stressés, mais ils se sont sentis mieux après avoir vu leurs familles", a-t-il ajouté.

Selon lui, que les deux journalistes ont été interrogés par leurs ravisseurs, les yeux bandés et les mains liées la plupart du temps.

Les deux journalistes avaient été transférés dimanche à Jado, dans le Djebel Nefoussa (ouest), après l'intervention de chefs de tribus de cette ville qui ont été décisifs, après l'échec de différents représentants du gouvernement ou du Conseil national de transition (CNT, au pouvoir).

Selon Suleiman Fortia, représentant de la ville de Misrata au CNT, les deux journalistes ont pu être libérés lundi après une longue nuit de négociations entre les représentants de Misrata et Bani Walid.

Sur une vidéo publiée sur internet trois jours après leur arrestation, les deux journalistes ont affirmé avoir été arrêtés, sans préciser par qui, pour entrée "illégale" à Bani Walid et pour avoir filmé des sites militaires.

Des commandants ex-rebelles de Misrata avaient menacé d'attaquer Bani Walid si les deux journalistes n'étaient pas libérés.

dsg/ila/hj

PLUS:afp