NOUVELLES

Le TSX clôture en hausse dans l'espoir de voir de nouvelles mesures de relance

16/07/2012 05:04 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé lundi sans grand changement, malgré la forte déception qui a suivi la publication de données sur le commerce de détail aux États-Unis et les inquiétudes qui se poursuivent au sujet de l'économie mondiale.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 6,65 points à 11 521,18 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a lâché 3,6 points à 1183,35 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,01 cent US à 98,55 cents US à la veille de la nouvelle décision de la Banque du Canada au sujet de son taux d'intérêt directeur, qu'elle devrait laisser inchangé à un pour cent, de l'avis d'une grande majorité d'observateurs.

Les marchés américains ont terminé la journée dans le rouge, la valeur du commerce de détail aux États-Unis ayant diminué de 0,5 pour cent en juin, alors que les observateurs attendaient plutôt un gain de 0,2 pour cent.

Le Fonds monétaire international (FMI) a en outre indiqué que l'économie mondiale afficherait vraisemblablement une croissance moins importante qu'il ne l'avait d'abord prévu pour l'année en cours. Le FMI a notamment réduit sa prévision de croissance pour la Chine et indiqué qu'un écrasement de son économie était toujours possible.

Le FMI table maintenant sur une croissance de huit pour cent pour l'économie chinoise en 2012, soit deux dixièmes de point de moins qu'auparavant, tandis qu'il a réduit sa prévision de 0,3 point à 8,5 pour cent pour l'année 2013. Des données dévoilées vendredi ont montré que la croissance économique chinoise du deuxième trimestre avait reculé à 7,6 pour cent, un creux de trois ans. Les exportations, les dépenses des consommateurs et la production des usines se sont affaiblies.

Le FMI a en outre estimé que l'économie mondiale afficherait une croissance de 3,5 pour cent cette année, soit un peu moins que celle de 3,6 pour cent de ses prévisions précédentes, émises en avril.

Cependant, les investisseurs ont semblé encouragés par la possibilité que la faiblesse des données dévoilées vendredi persuade la Chine et d'autres pays à se lancer dans une nouvelle ronde de mesures de relance économique.

«Si nous obtenons une quantité significative de mesures de relance en Chine et si l'inflation reste contenue, cela pourrait être énormément bénéfique pour le marché canadien parce que le TSX a lourdement souffert du déclin des prix des matières premières ces derniers mois», a observé Craig Fehr, stratège des marchés canadiens pour Edward Jones à St. Louis.

«Et si nous pouvions commencer à voir un peu d'accélération dans l'économie chinoise, cela aiderait grandement la demande extérieure pour les matières premières set le TSX en bénéficierait beaucoup.»

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a échappé 49,88 points à 12 727,21 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a glissé de 11,53 points à 2896,94 points et que l'indice élargi S&P 500 a perdu 3,14 points à 1353,64 points.

Les prix des matières premières ont terminé la séance sur une note mitigée à la suite des forts gains affichés par le pétrole et le cuivre à la fin de la semaine dernière.

L'espoir de voir de nouvelles mesures de relance économique a aidé le cours du pétrole brut à avancer de 1,33 $ US à 88,43 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. À Toronto, le secteur de l'énergie a pris 0,79 pour cent, l'action de Cenovus Energy (TSX:CVE) ayant notamment grimpé de 21 cents à 33,49 $.

Le secteur des télécommunications a aussi appuyé le parquet torontois avec une hausse de 0,39 pour cent. L'action de Rogers Communications (TSX:RCI.B) a gagné 36 cents à 38,07 $.

Le groupe des métaux de base a affiché le plus important recul, soit une baisse de 1,88 pour cent. Le prix du cuivre a glissé de 2 cents US à 3,48 $ US la livre. L'action d'Ivanhoe Mines (TSX:IVN) a effacé 24 cents à 8,25 $.

Le secteur aurifère a reculé d'environ 0,45 pour cent, le cours du lingot d'or ayant reculé de 40 cents à 1591,60 $ US la livre à New York. Le titre de Goldcorp (TSX:G) a baissé de 20 cents à 34,33 $.

Research In Motion (TSX:RIM) a contribué à la déprime du secteur des technologies. Son action a perdu 26 cents à 7,09 $ après qu'un jury californien eu ordonné au fabricant des téléphones intelligents BlackBerry de verser 147,2 millions $ US à une société du Delaware, Mformation Technologies, pour violation de brevet. RIM s'est dite «déçue» et a indiqué qu'elle «évaluait toutes les options légales».

PLUS:pc