NOUVELLES

Le robot américain Curiosity à deux semaines de son arrivée sur Mars

16/07/2012 07:03 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

Le robot américain Curiosity est sur une trajectoire très précise à deux semaines de son arrivée sur Mars prévue le 6 août pour entamer deux années d'exploration scientifique sans précédent en quête de vie microbienne passée, a indiqué lundi la Nasa.

Mais se poser sur le sol martien est loin d'être une tâche facile, soulignent les responsables de la mission.

"Poser Curiosity sur Mars est la mission la plus difficile jamais entreprise par la Nasa dans l'histoire de l'exploration robotique planétaire", a souligné dans un communiqué John Grunsfeld, directeur adjoint de l'agence spatiale américaine pour les missions scientifique.

Lancé le 26 novembre 2011 de Cap Canaveral, Curiosity, l'engin d'exploration à six roues le plus gros (900 kg) et le plus sophistiqué jamais envoyé sur une autre planète, doit toucher le sol martien à environ 05H31 GMT, à proximité du mont Sharp (5.000 mètres de haut), dans le cratère de Gale, après avoir parcouru 570 millions de km.

Pour réussir un atterrissage aussi précis à l'intérieur de ce cratère, le vaisseau transportant Curiosity volera comme une aile dans la haute atmosphère martienne au lieu de plonger vers le sol.

Les responsables de la mission expliquent que contrairement aux sondes précédentes, Curiosity est trop lourd pour que l'impact soit amorti par des sacs à air.

Les ingénieurs de la Nasa au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena en Californie ont conçu une sorte de "grue" avec des rétrofusées pour les dernières secondes de la descente, afin de poser délicatement le robot de la taille d'une petite voiture.

Avant ces derniers moments, freiné par un parachute géant, le vaisseau spatial aura connu sept minutes critiques durant lesquelles sa vitesse passera de 21.243 kmh à 2,74 kmh.

Ces sept minutes "sont la partie la plus délicate de toute cette mission", a insisté Pete Theisinger, responsable du projet au JPL.

js/bar

PLUS:afp