NOUVELLES

La FIFA s'apprête à nommer un enquêteur anti-corruption

16/07/2012 01:51 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

GENÈVE - Le comité exécutif de la FIFA se réunira, mardi, à Zurich, pour désigner un enquêteur en chef dont la tâche sera notamment de scruter les conditions d'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022.

Le comité sélectionnera aussi les avocats qui siègeront au sein d'une commission d'éthique réformée, qui comprendra désormais une chambre d'instruction et une chambre de jugement.

Cette mesure fait partie d'un ensemble de réformes anti-corruption présentées l'an dernier par le président de l'instance dirigeante du football mondial Sepp Blatter.

Le conseiller anti-corruption de la FIFA Mark Pieth a déclaré à l'Associated Press que ces nominations étaient «absolument fondamentales» pour nettoyer le monde du football, récemment touché par plusieurs scandales financiers.

Les membres de la commission d'éthique doivent avoir autorité pour enquêter sur des vieilles affaires, a déclaré la Commission indépendante de gouvernance, dont M. Pieth est le président. Cette instance indépendante a notamment souligné que la FIFA n'avait pas enquêté suffisamment en profondeur sur des accusations de corruption concernant l'attribution de la Coupe du monde.

L'Argentin Luis Moreno-Ocampo est le favori pour ce poste d'enquêteur en chef. Il a achevé sa mission de procureur à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye le mois dernier.

PLUS:pc