NOUVELLES

La FDA autorise un médicament qui réduit les risques d'infection au VIH

16/07/2012 02:47 EDT | Actualisé 15/09/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - WASHINGTON (Sipa) — La Food and Drug Administration, l'agence américaine du médicament, a approuvé la vente du premier médicament capable de réduire les risques d'une infection au VIH, une étape cruciale dans la lutte menée depuis trente ans contre le virus responsable du sida.

L'agence a autorisé la vente du comprimé Truvada, de la compagnie pharmaceutique Gilead Sciences, comme mesure préventive pour les gens très à risque de contracter le VIH, comme ceux qui ont des relations sexuelles avec des partenaires séropositifs. Il y a moins de deux semaines, la FDA avait approuvé un autre produit majeur dans la lutte contre le sida, les tests de dépistage à domicile.

Ces deux décisions sont perçues comme les plus importantes de ces dernières années pour contrer la prolifération du virus aux Etats-Unis, où le taux d'environ 50.000 nouvelles infections par an n'a jamais reculé depuis 15 ans. Quelque 1,2 million d'Américains sont porteurs du VIH, qui se mutera en sida s'ils ne sont pas traités avec des médicaments antiviraux. A ce nombre s'ajoutent les 240.000 personnes séropositives qu'elles sont porteuses.

Depuis des années, les chercheurs tentent de trouver un médicament qui permettra d'enrayer l'épidémie. Pour les défenseurs de la santé publique, le Truvada constitue un tournant crucial dans la lutte contre le sida, à la fois comme traitement médical et comme moyen d'élargir l'application des autres mesures de prévention. Les patients ayant une prescription de Truvada devront prendre part à un programme complet de lutte contre la maladie, qui permettra selon des experts de hausser les effets du médicament.

"On entre sans conteste dans une nouvelle ère de lutte contre le VIH parce qu'en inscrivant le Truvada dans une stratégie de prévention, on élargit aussi l'accès au dépistage du virus, aux préservatifs, aux conseils pour la prévention et au soutien", a souligné James Deluca, le vice-président de la AIDS Foundation de San Francisco.

Certains experts du virus craignent par ailleurs que les patients ne suivent pas la posologie du médicament. Le Dr Tom Giordano, du collège de médecine de Baylor, au Texas, a expliqué lundi que le médicament devait être pris au quotidien pour être réellement efficace, ajoutant que ses effets seraient plus importants pour un groupe relativement restreint de personnes.

"Il a été plus efficace chez les personnes qui sont à un risque élevé et capables de respecter la posologie régulière du médicament. En y regardant de plus près, on constate que c'est une certaine partie de la population, mais il s'agit d'un groupe important de personnes à traiter", a expliqué le Dr Giordano, qui a siégé au comité ayant recommandé l'approbation du médicament auprès de la FDA.

Gilead Sciences produit le Truvada depuis 2004 comme traitement pour les patients qui sont déjà infectés par le virus. Le médicament, à prendre une fois par jour, est une combinaison de deux anciens traitements contre le virus, le Emtriva et le Viread.

Des études de l'entreprise ont toutefois démontré que le médicament pouvait également prévenir des infections chez des individus sains lorsque le Truvada est utilisé comme moyen préventif.

Une étude menée pendant trois ans a conclu que quatre doses quotidiennes permettent de réduire de 42% les risques d'infection chez les hommes homosexuels et bisexuels en bonne santé, lorsque la prise du médicament est accompagnée du port du préservatif et de séances d'information. L'an dernier, une autre étude a montré que le Truvada réduisait les risques d'infection de 75% chez les couples hétérosexuels dont un des membres est contaminé, et l'autre non.

ir/AP-v757-cpf

PLUS:pc