NOUVELLES

Première cargaison de brut émirati exporté par l'oléoduc évitant Ormuz

15/07/2012 12:49 EDT | Actualisé 14/09/2012 05:12 EDT

Les Emirats arabes unis ont exporté dimanche leur première cargaison de pétrole par l'oléoduc évitant le détroit d'Ormuz, a rapporté l'agence officielle Wam.

La cargaison de 500.000 barils, provenant des champs de Habshan dans l'émirat d'Abou Dhabi, a pris la route du Pakistan au terminal de Foujeirah sur la mer d'Oman, au cours d'une cérémonie en présence du ministre de l'Energie, Mohamed ben Daen al-Hamili, selon l'agence.

Le 3 juillet, un responsable pétrolier des Emirats arabes unis avait indiqué que l'oléoduc transportera du pétrole de "manière régulière" à partir d'août.

"Nous nous attendons à avoir à partir d'août un flot régulier de pétrole" à travers cet oléoduc de 3,3 milliards de dollars, avait déclaré Ali Jarwan, PDG d'ADMA-OPCO, l'une des compagnies pétrolières des Emirats.

Fin mai, le souverain de Foujeirah, cheikh Hamad ben Mohammed Al-Sharqi, avait annoncé à l'AFP que l'oléoduc serait opérationnel en juin, mais n'avait pas précisé quand il permettrait effectivement d'assurer un flot continu de pétrole vers les installations de stockage et d'exportation de son émirat.

Il avait indiqué que cette installation avait une capacité maximale de "1,8 million de barils par jour", soit environ 70% de la production des Emirats, et qu'elle pomperait en moyenne 1,5 mbj.

L'oléoduc de 360 km de long, dont la construction a commencé en 2008, permet aux Emirats, pays membre de l'Opep produisant environ 2,5 mbj, d'échapper aux menaces répétées de l'Iran de fermer le détroit d'Ormuz en cas de sanctions contre ses exportations pétrolières.

str/mh/hj

PLUS:afp