NICOLET, Qc - Le nouveau parti Option nationale entend utiliser à profusion les médias sociaux pour transmettre son message, advenant le déclenchement d’élections générales au Québec dans les prochains jours.

En entrevue à La Presse Canadienne, le chef Jean-Martin Aussant admet que sa formation créée il y a à peine 7 mois ne peut rivaliser avec les «vieux» partis au chapitre du financement. Il souligne que la caisse électorale d’Option nationale est modeste et dépend entièrement de la contribution des militants.

Ne possédant pas les millions de dollars nécessaires pour une campagne électorale, Jean-Martin Aussant et son équipe utiliseront les réseaux sociaux sur le web pour solliciter la faveur des électeurs. Il dit se fier énormément sur l’enthousiasme des militants pour gagner en popularité.

M. Aussant assure que son parti présentera au moins une centaine de candidats aux prochaines élections, mais l’objectif demeure d’être représenté dans les 125 circonscriptions. Une cinquantaine de candidats ont déjà été confirmés.

Jean-Martin Aussant entend porter une message «positif» durant la prochaine campagne, et la souveraineté du Québec sera en avant-plan. Il admet que l’indépendance du Québec n’est pas une «recette magique» pour tout régler les problèmes du Québec, mais selon lui, c’est la base essentielle pour gérer ses «propres affaires».

Le chef d’Option nationale souhaite que le dossier étudiant ne monopolisera pas la campagne électorale, malgré son importance. Il insistera pour que l’éthique et les ressources naturelles, entre autres, soient discutées.

Selon M. Aussant, la plate-forme électorale de sa formation, qui est concise, ne regroupant qu’une douzaine de pages, est de loin la «meilleure» de tous les partis.

Option nationale ne présentera pas de candidat de prestige. Jean-Martin Aussant explique que son parti veut amener du «sang neuf» dans la politique québécoise.