Du punk purement Offspring au Festival d'été de Québec (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
Offspring au Festival d'été de Québec, le 14 juillet 2012. (Crédit photo: Marc Young)
Offspring au Festival d'été de Québec, le 14 juillet 2012. (Crédit photo: Marc Young)

Il y avait du poing levé, de la vapeur louche et de l'électricité dans l'air au pied carré samedi soir lors du spectacle du groupe The Offspring sur les Plaines d'Abraham. Une soirée forte en décibels grandement attendue par les amateurs de punk rock québécois.

Le spectacle a débuté en force alors que le groupe a ouvert avec la pièce «Gonna Go Far Kids» tout de suite suivie du vieux succès «All I Want». Sur les planches de la scène Bell, Dexter Holland et sa bande, presqu'aussi énergiques - mais visiblement plus âgés - que dans nos souvenirs ont ainsi tout de suite donné le ton à cette soirée hallucinante.

Et devant eux, ça sautait fièvreusement et ça faisait déjà du body-surfing un peu partout à travers la foule.

The Offspring a ainsi enfilé succès après succès tout au long de la soirée. «Come Out and Play» a fait monter la température d'un cran (comme si cela était possible!) tout en rassurant les fans: ce spectacle n'allait pas n'être qu'une occasion pour le groupe de ne livrer que sa nouvelle marchandise musicale (du matériel, disons-le, nettement plus populaire.)

«Comment vas-tu Québec?», a crié Holland en multipliant les gros mots au fil de ses remarques. «C'est f***** incroyable! Cet endroit est f ****** magnifique!»

«Tu sais qui a joué ici, sur les Plaines d'Abraham, a alors demandé Noodles, le guitariste. «Van Halen, Paul McCartney et ma préférée... Céline Dion!» Une blague à laquelle les spectateurs, de vrais amateurs de punk, ont répondu en huant.

«Vous savez que c'est le premier concert de notre tournée?», a demandé le chanteur avant de poursuivre avec la pièce «Days Go By».

Pendant «Have you ever», quelques fans ont eu la «bonne idée» de lancer des feux d'artifices directement du cœur de la foule. Une initiative qui s'est répétée quelques fois pendant le spectacle et qui aurait pu avoir de très fâcheuses conséquences...

La toujours aussi populaire «Gone Away», ils l'ont livrée en milieu de concert à des fans tiraillés entre l'envie de sautiller, de crier et de body-surfer à travers la foule. Une foule qu'ils ont aisément réussi à faire «chanter» en cours de soirée, notamment lors des pièces «Bad Habit» et «Walla Walla».

«Êtes-vous toujours avec nous?», a demandé le chanteur à la foule qui en demandait encore, avant d'interpréter «Kristy, Are You Doing Okay?», une pièce beaucoup plus mélodieuse, et nettement plus profonde, que les précédentes.

Lorsque The Offspring a joué ses succès «Why Don't You Get a Job?», c'est la foule toute entière qui chantait à tue-tête. Même chose pour «Americana» et «Want You Bad»

Avec «Pretty Fly» Holland a prouvé qu'il savait toujours pousser des notes aussi aigües que dans ses jeunes années.

L'émotion fut sans aucun doute à son comble lors de «The Kids Arent Alright». Je crois bien qu'à ce moment, les Plaines d'Abraham se sont légèrement enfoncées sous le poids des sauts de joie et de l'excitation de la foule.

«Que voulez-vous entendre?», a demandé le groupe de retour sur scène pour un rappel qui s'avérait nécesssaire.

«Nous n'aurions pu demander meilleur endroit pour débuter notre tournée Nord-Américaine!»

«Nous allons en jouer quelques-unes de plus», a promis le chanteur en entamant «(Can't Get My ) Head Around You» puis - oh joie! - le classique de ma jeune vingtaine: «Self Esteem», quittant ensuite (trop) rapidement une foule de jeunes gens gonflée à bloc qui semblaient se demander où terminer comme il se doit une telle soirée...

EN IMAGES:

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Festival d'été de Québec: 14 juillet 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction