NOUVELLES

Les violences font trois morts, dont une fillette de 5 ans, en Irak

15/07/2012 10:45 EDT | Actualisé 14/09/2012 05:12 EDT

Trois personnes, dont une fillette de 5 ans, ont été tuées et dix autres blessées dimanche lors de plusieurs attaques survenues au nord de Bagdad, a-t-on appris auprès de sources médicales et de sécurité.

Dans la province de Diyala, à Mouqdadiya (90 km au nord-est de Bagdad) "des inconnus ont ouvert le feu sur une fille de 5 ans devant chez elle", a indiqué un colonel de police sous couvert d'anonymat. "Elle est morte sur le coup".

A Khales, qui se trouve dans la même province, des inconnus ont abattu un boucher devant son magasin, selon la même source.

Dix personnes ont été blessées, dont 5 "Sahwa" (Le réveil, en arabe), une milice anti-Al-Qaïda, lors de trois attentats à la bombe dans la ville de Baqouba, à 60 km au nord de Bagdad, et à Ghalbiya, à l'ouest de Baqouba, selon deux membres des forces de sécurité.

Des médecins de l'hôpital de Baqouba ont confirmé les deux décès et le bilan des trois attaques survenues à Baqouba et Ghalbiya.

Plus au nord, dans la province de Kirkouk, le capitaine de police Chaker Mahmoud a été tué par l'explosion d'une bombe fixée sur sa voiture dans la ville de Riyad, selon le général de police Sarhad Qader.

Les violences en Irak ont considérablement diminué par rapport aux terribles années 2006 et 2007 mais demeurent courantes dans le pays, qui est en proie à une grave crise politique et à des tensions confessionnelles.

bur-psr/gde/sw

PLUS:afp