NOUVELLES

Un homme armé tué dans des heurts avec la police (médias)

14/07/2012 07:05 EDT | Actualisé 13/09/2012 05:12 EDT

Un homme armé a été tué lors d'un assaut contre un poste de police alors que quatre policiers ont été blessés dans une attaque distincte contre leur patrouille dans l'est de l'Arabie saoudite, où vivent une majorité de chiites, rapportent samedi les médias.

"Quatre hommes masqués sont entrés avec leurs motos dans le poste de police d'Al-Awamiya où l'un d'eux a jeté un cocktail Molotov pendant que les autres ouvraient le feu contre le bâtiment", a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mansour al-Turki, cité par l'agence officielle SPA.

"Les gardiens ont riposté, tuant un assaillant alors que ses compagnons ont pu prendre la fuite", a-t-il dit.

L'attaque, survenue dans la ville chiite d'Al-Awamiya, s'est produite vendredi soir, moins d'une semaine après la mort de deux manifestants chiites dans des affrontements avec la police dans le district de Qatif (est), suite à l'arrestation d'un dignitaire religieux chiite, cheikh Nimr Baqer al-Nimr, connu pour ses critiques virulentes des autorités sunnites.

M. Turki a averti que les forces de l'ordre ne toléreraient pas "les émeutiers, tout particulièrement ceux qui sont armés", et agiraient contre ceux qui les soutiennent.

De leur côté, 37 religieux chiites ont publié un communiqué dans lequel ils attribuent les tensions dans l'Est à "la politique de discrimination confessionnelle que le gouvernement et les autorités religieuses officielles ont mis en oeuvre depuis des décennies".

Dans le même temps, ils ont exhorté les jeunes à "se tenir loin de la violence" et à ne "pas répondre à ceux qui essayent de vous provoquer et de vous conduire à la violence pour étiqueter votre mouvement comme terroriste".

Ils ont également appelé les autorités à "libérer les militants politiques (...) dont le cheikh Nimr al-Nimr".

Dans un communiqué séparé de SPA, le porte-parole du ministère de l'Intérieur a indiqué que, toujours vendredi soir, "deux patrouilles des forces de sécurité ont essuyé des tirs de la part d'hommes armés à motos dans la ville de Saihat", faisant état de quatre blessés parmi les membres des forces de l'ordre.

L'est de l'Arabie, une région riche en pétrole où se concentre l'essentiel des deux millions de chiites saoudiens, est secouée par des troubles sporadiques depuis mars 2011. Ces troubles ont pris une tournure violente à partir de l'automne 2011, neuf personnes ayant été tuées depuis.

Les manifestants protestaient notamment contre l'aide militaire apportée par l'Arabie saoudite à la dynastie sunnite au pouvoir à Bahreïn dans la répression des manifestations menées par des chiites.

Les chiites saoudiens s'estiment en outre discriminés et réclament l'égalité de traitement en matière d'emploi et de prestations sociales avec les sunnites, majoritaires dans le royaume.

aa/lyn/vl/sbh/cco

PLUS:afp