NOUVELLES

Des islamistes maliens arrêtent et fouettent 90 manifestants

14/07/2012 04:43 EDT | Actualisé 13/09/2012 05:12 EDT

BAMAKO, Mali - Des islamistes radicaux du nord du Mali ont brièvement détenu environ 90 protestataires et les ont fait fouetter dans une tentative manifeste d'intimider les habitants locaux, a déclaré un témoin samedi.

Hama Cissé, un habitant de Goundam, à environ 100 kilomètres à l'ouest de Tombouctou, a rapporté samedi que des membres de la secte islamiste radicale Ansar Dine se rendait de porte en porte dans le cadre d'une opération pour arrêter les leaders d'une manifestation d'opposants.

Selon M. Cissé, cette manifestation a débuté vendredi après qu'un jeune militant islamiste eut fouetté une femme transportant un bébé parce qu'elle ne portait pas ce qu'il considérait comme un voile adéquat. Le bébé est tombé au sol et a été blessé.

Au dire d'Ousmane Yattara, un autre habitant, des citoyens en colère ont alors marché en direction de la base des radicaux et ont vandalisé les installations.

Un porte-parole du groupe lié à al-Qaïda, Sanda Abou Mohamed, a décrit les manifestations comme faisant partie d'une campagne de salissage et a déclaré que le bébé n'avait pas été blessé.

PLUS:pc