QUÉBEC - C'est dans un communiqué de presse qui devrait être diffusé dimanche matin, via son site internet, que le regroupement étudiant de la CLASSE compte dévoiler les grandes lignes de sa stratégie à l'approche d'une campagne électorale au Québec.

Contacté en début de soirée samedi, l'attaché de presse de la CLASSE, Ludvic Moquin-Beaudry, a confirmé l'information peu de temps après la fin du congrès tenu à l'Université Laval, à Québec.

Jeudi, à Montréal, le porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois avait présenté le nouveau manifeste de la CLASSE. Il va bien au-delà des droits de scolarité, se portant notamment à la défense des droits des autochtones et des femmes, et s'opposant à l'exploitation des gaz de schiste et au Plan Nord.

Élections ou pas, la CLASSE a déjà annoncé qu'elle fera une tournée de plusieurs villes du Québec pour dénoncer les politiques «néo-libérales» du gouvernement Charest.

M. Nadeau-Dubois estime que la principale erreur du premier ministre Jean Charest est d'avoir sous-estimé la force de la mobilisation des étudiants.

La CLASSE n’entend toutefois appuyer un parti politique, voulant demeurer indépendante.

Loading Slideshow...
  • Juliette, 7 ans. «Jean Charest est un clown pas drôle.»

  • Martine Desjardins, présidente de la FEUQ.