NOUVELLES

Au moins cinq morts à Homs dont une femme enceinte (ONG)

14/07/2012 03:21 EDT | Actualisé 12/09/2012 05:12 EDT

Au moins cinq personnes, dont une femme enceinte et deux rebelles, ont été tuées samedi dans des bombardements et des combats à Homs, dans le centre de la Syrie, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La femme enceinte a été tuée dans le pilonnage de la ville de Qousseir dans la province de Homs, tandis que les quatre autres personnes, dont deux insurgés ont péri dans des combats avec l'armée et des tirs dans les quartiers rebelles de Soultaniyé, Qarabis et Khaldiyé.

Ailleurs dans le pays, la localité de Kherbet Ghazalé, dans la région de Deraa (sud) était bombardée par des hélicoptères et assiégée par des véhicules lourds et des transports de troupes.

Au moins 118 personnes, en majorité des civils, ont péri dans la répression et les combats en Syrie vendredi, selon l'OSDH, dont 49 civils, 37 soldats et 32 rebelles.

Plus de 200 personnes avaient péri jeudi dans les violences, dont 150 dans la seule ville de Treimsa (centre du pays), dans des bombardements et des combats, poussant la communauté internationale à appeler l'ONU à agir contre l'"escalade scandaleuse" de la violence en Syrie.

Compte tenu des restrictions imposées à la presse par les autorités syriennes et de la décision de l'ONU de ne plus comptabiliser les morts, il est impossible d'obtenir un bilan de source indépendante.

Selon l'OSDH, qui s'appuie sur un réseau de militants et de témoins, plus de 17.000 personnes ont péri depuis le début mi-mars 2011 d'une révolte populaire militarisée au fil des mois face à la répression brutale menée par le régime.

ram/hj

PLUS:afp