NOUVELLES

A Bagdad, les communistes irakiens célèbrent leur "révolution du 14 juillet"

14/07/2012 06:46 EDT | Actualisé 13/09/2012 05:12 EDT

Plusieurs centaines de membres et sympathisants du Parti communiste irakien ont défilé samedi dans les rues de Bagdad en mémoire de la proclamation de la République, intervenue à la faveur du renversement de la monarchie, le 14 juillet 1958.

Sous une chaleur torride et l'oeil de nombreux policiers, le défilé s'est ébranlé aux abords du Théâtre national pour rejoindre le siège du Parti communiste, dans le centre de Bagdad, après une marche de trois heures.

Certains manifestants arboraient des portraits d'Abdel Karim Qassem, premier dirigeant de la République irakienne. D'autres brandissaient des pancartes appelant l'actuel gouvernement de Nouri al-Maliki à améliorer les services publics.

Général à l'époque, Qassem avait pris la tête d'un groupe d'officiers qui, le 14 juillet 1958, avaient renversé la monarchie, en place depuis 1921.

A la différence de nombreuses autres manifestations en Irak, au cours desquelles nombre de jeunes manifestants scandent des slogans hostiles au gouvernement, celle-ci était accompagnée de musique et de danses traditionnelles.

"Les siècles passeront, mais la révolution du 14 juillet restera pour toujours dans le coeur des Irakiens. Abdul Karim Qasim sera pour toujours respecté, parce qu'il était honnête et qu'il s'est sacrifié pour les Irakiens", a déclaré à l'AFP Jouada Abdulkadhim, membre du Parti communiste.

Le Parti communiste irakien, fondé dans les années 1930, ne joue aujourd'hui plus un grand rôle dans la vie politique du pays.

lsh/psr/gde/hj

PLUS:afp