NOUVELLES

Syrie/Treimsa: le chef du CCG appelle l'ONU à agir sous le chapitre VII

13/07/2012 02:55 EDT | Actualisé 12/09/2012 05:12 EDT

Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) a dénoncé vendredi le "massacre horrible" de Treimsa en Syrie et pressé le Conseil de sécurité de l'ONU d'agir sous le Chapitre VII de la Charte des Nations unies pour mettre fin au bain de sang dans ce pays.

Qualifiant la tuerie de Treimsa d'"acte terroriste et sauvage, contraire aux préceptes de l'islam", le secrétaire général du CCG Abdellatif Zayani a exhorté dans un communiqué le Conseil de sécurité à agir "pour mettre fin à la douloureuse tragédie du peuple syrien".

Il l'a invité à "prendre des mesures rapides et fermes sous le Chapitre VII de la Charte des Nations unies pour mettre fin à ces massacres horribles" et à "former une commission d'enquête internationale pour retrouver les responsables de ces massacres et les poursuivre en justice".

Le chapitre VII de la Charte de l'ONU permet d'imposer des sanctions économiques et diplomatiques à un pays pour le contraindre à se plier à une décision du Conseil. Il autorise aussi le retour à la force.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), basé en Grande-Bretagne, les troupes gouvernementales syriennes ont bombardé jeudi la localité de Treimsa (centre) en utilisant des chars et des hélicoptères, faisant plus de 150 morts, dont des dizaines de combattants rebelles.

Les autorités syriennes, de leur côté, ont évoqué une opération contre des "terroristes".

Le CCG regroupe les six monarchies pétrolières du Golfe: l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar.

bur/tm/sbh

PLUS:afp