NOUVELLES

Syrie: des "dizaines d'insurgés" parmi les morts de Treimsa (ONG)

13/07/2012 07:59 EDT | Actualisé 12/09/2012 05:12 EDT

Plusieurs dizaines de combattants rebelles figurent parmi les personnes tuées jeudi dans la localité sunnite de Treimsa, dans le centre de la Syrie, a indiqué vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

De son côté, l'armée syrienne a affirmé avoir mené à Treimsa "une opération de qualité" qui s'est soldée par "la destruction des repaires des groupes terroristes, la mort d'un grande nombre de leurs membres", sans qu'aucune victime civile ne soit à déplorer".

"Plusieurs dizaines de combattants rebelles figurent parmi les morts", indique dans un communiqué l'OSDH qui avait fait état dans la nuit de plus de 150 morts.

Cette ONG basée en Grande-Bretagne précise que, pour le moment, plus de 100 des personnes tuées "dans les bombardements, les opérations militaires et les combats" ont été identifiées.

Près de 30 ont le corps complètement brûlé et n'ont pas pu être identifiés.

Des dizaines de personnes ont été "sommairement exécutées" et certains ont été tués à l'arme blanche, dit l'OSDH. Par ailleurs, 17 personnes, dont des femmes et enfants, ont été tués alors qu'ils tentaient de fuir la localité.

Un militant à Sham News Network, média favorable à la révolte contre le régime de Bachar al-Assad et un des principaux pourvoyeurs d'images de la rébellion, a lui jugé que la majorité des personnes tuées étaient des membres de l'Armée syrienne libre (ASL).

"Selon un décompte encore provisoire, le nombre de civils tués ne va pas au-delà de sept, ayant péri dans les bombardements. Les autres, ce sont des membres l'ASL", a affirmé à l'AFP ce militant qui se fait appeler Jaafar.

"Un convoi de l'armée se dirigeait vers la région de Hama lorsqu'il a été attaqué par l'ASL. L'armée a contre-attaqué avec le soutien de renforts (de forces pro-régime) de villages alaouites (entourant Treimsa, NDLR). L'ASL a résisté pendant une heure avant d'être battue", a-t-il expliqué.

L'ASL, formée essentiellement de déserteurs, est équipée d'armes légères et moyennes face à la puissance de feu considérable de l'armée syrienne.

Un membre du centre de presse des militants à Hama a fait état pour sa part de deux garçons de six et 12 ans, de deux adolescents de 16 ans et d'une femme parmi les morts.

"L'armée du régime a eu recours à une force excessive contre une trentaine de membres de l'ASL à l'intérieur de la localité".

Elle a précisé que l'ASL était passée à l'action quand l'armée a tenté de prendre d'assaut Treimsa. Les rebelles "se sont retirés quand ils ont trouvé que le rapport de force n'était pas à leur avantage", a-t-elle ajouté.

Les seules vidéos mises en lignes sur internet par les militants jusqu'à présent montrent des cadavres d'hommes.

ram/sk/cnp

PLUS:afp