NOUVELLES

RD Congo: la Monusco a tiré pour stopper les mutins et protéger les civils (ONU)

13/07/2012 01:29 EDT | Actualisé 12/09/2012 05:12 EDT

Les hélicoptères de combat de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco) ont tiré jeudi sur les mutins du M23 dans le Nord-Kivu (est) parce que ceux-ci progressaient vers Goma, a précisé vendredi l'ONU.

"Les combattants du M23 avaient été vus se dirigeant vers le sud en direction de Goma et la Monusco avait aussi reçu des informations sur des violations des droits de l'homme par le M23 dans cette zone", a déclaré le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky.

Les hélicoptères de la Monusco "ont tiré des roquettes et des missiles pour les empêcher de progresser davantage et protéger la population", a ajouté M. Nesirky.

Selon le porte-parole, le chef de la Monusco Roger Meece a "réaffirmé la détermination de la Mission à protéger les civils et à soutenir les efforts des FARDC (forces armées congolaises) pour contrôler les principaux centres de population". M. Meece s'exprimait lors d'une visite vendredi à Goma où il a rencontré des responsables des FARDC pour discuter de "la situation de sécurité".

Jeudi des hélicoptères de l'ONU et des FARDC ont tiré sur Nkokwe et Bukima, deux positions rebelles à la frontière du parc des Virunga, à l'est de Rumangabo.

Les mutins avaient affirmé jeudi qu'ils n'avaient pas l'intention de menacer la capitale régionale Goma, ville au nord de laquelle les forces onusiennes avaient déployé mercredi une dizaine de chars pour prévenir toute attaque.

Le M23, constitué d'ex-combattants de la rébellion tutsi congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), avait pris plusieurs localités ces derniers jours dans le Nord-Kivu avant de se retirer de la plupart d'entre elles. Mais il a menacé vendredi de reprendre des villes qu'il avait quittées.

avz/bdx

PLUS:afp