NOUVELLES

M. Abbas demande une aide de l'Arabie à l'Autorité palestinienne

13/07/2012 10:22 EDT | Actualisé 12/09/2012 05:12 EDT

Le président palestinien Mahmoud Abbas a effectué vendredi une brève visite en Arabie saoudite pour solliciter l'aide de ce pays à l'Autorité palestinienne, confrontée à une grave crise financière, a-t-on appris de source diplomatique palestinienne.

M. Abbas a évoqué avec le roi Abdallah, qui l'a reçu à Jeddah (ouest), "la crise financière de l'Autorité palestinienne, qui ne sera plus en mesure de payer les salaires des fonctionnaires à l'approche du ramadan", le mois du jeûne musulman prévu à partir du 20 juillet, a déclaré à l'AFP le principal diplomate palestinien dans le royaume, Jamal Chobakchi.

"Le président Abbas a souhaité l'aide du royaume saoudien, qu'il a remercié pour son soutien continu aux Palestiniens", a-t-il ajouté.

Selon lui, l'entretien a également porté sur le processus de paix israélo-palestinien, actuellement en panne, et sur la politique de colonisation d'Israël dans les territoires palestiniens.

L'Autorité palestinienne, qui dépend des donateurs internationaux, fait face à une crise chronique de ses finances et annonce régulièrement ne pas être en mesure de payer les milliers de salariés du secteur public, ou ne pas pouvoir verser leur salaire en temps voulu.

La dette cumulée de l'Autorité a atteint quelque 1,5 milliard de dollars, a indiqué le diplomate palestinien qui, citant des statistiques du gouvernement de Salam Fayyad, a estimé à 500 millions de dollars les besoins urgents de l'Autorité pour surmonter la crise actuelle.

L'Autorité palestinienne est confrontée à sa "pire crise financière" depuis sa création en 1994, avait déclaré début juillet Ahmed Majdalani, ministre de l'Emploi dans le gouvernement Fayyad.

Il avait notamment averti que si les pays arabes n'honoraient pas leurs promesses de dons, l'Autorité palestinienne ne serait pas en mesure de payer les salaires de ses fonctionnaires en juillet ni de rembourser ses dettes contractées auprès d'entreprises privées de Cisjordanie.

"Nous nous attendions à recevoir environ un milliard de dollars, promis par les pays arabes et étrangers, mais nous n'avons obtenu jusqu'à présent que quelque 480 millions de dollars" avait indiqué le 3 juillet le ministre palestinien des Finances Nabil Qassis en pressant les donateurs d'honorer leurs engagements.

bur/tm/cnp

PLUS:afp