NOUVELLES

Les violences font deux morts et 16 blessés en Irak

13/07/2012 08:50 EDT | Actualisé 12/09/2012 05:12 EDT

Deux personnes ont été tuées et 16 autres blessées lors de cinq attaques distinctes en Irak vendredi, a-t-on appris auprès de sources médicales et de sécurité.

A Bagdad, la mère d'un officier de policier a été tuée et le père a été blessé lors de l'explosion d'une bombe dans la maison familiale du quartier de Ghazaliya, dans l'ouest de la capitale irakienne.

"Une bombe a explosé dans la maison du major Amjad Hamid, tuant sa mère et blessant son père", a indiqué un responsable de la police, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat. Une source à l'hôpital de Kadhimiyah a confirmé avoir reçu la dépouille de la victime.

A Tarmiya, une ville située à 45 km au nord de Bagdad, un attentat à la bombe a blessé cinq personnes, selon un responsable des forces de sécurité et un médecin de l'hôpital de Kadhimiyah.

A Touz Khourmatou, à 175 km au nord de Bagdad, des inconnus ont abattu un civil puis volé sa voiture, selon un responsable de la police. Le docteur Hussein Abdallah a confirmé ce décès.

Par ailleurs, dix personnes, dont deux enfants, une femme et un homme d'une même famille, ont été blessées lors de trois attaques distinctes survenues dans la province de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, ont indiqué des sources médicales et sécuritaires.

Les violences en Irak ont considérablement diminué par rapport aux terribles années 2006 et 2007 mais demeurent courantes dans le pays, qui est en proie à une grave crise politique et à des tensions confessionnelles.

bur-lsh/psr/gde/vl

PLUS:afp