NOUVELLES

L'entraîneur-chef Marc Trestman n'a jamais cru que le match était perdu

13/07/2012 12:31 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'entraîneur-chef des Alouettes, Marc Trestman, n'a jamais cru un seul instant que le match était perdu, même quand les Stampeders de Calgary se sont forgés une avance de 32-20 avec 2:48 à jouer dans le match.

«Non, pas une seconde, a-t-il dit. On ne doit jamais penser que c'est terminé. (...) Dans cette ligue, il y a parfois 57 minutes de choses folles et trois minutes qui font tourner le vent. Regardez ce qui s'est passé ce soir.»

Trestman croit également que ses quatre années passées dans le circuit l'ont aidé à bien gérer cette fin de rencontre.

«Nous avons appris tellement de leçons au fil des ans qu'on ne peut jamais croire que c'est terminé. Il y a trois ou quatre ans, peut-être qu'on aurait opté pour un coup d'envoi court avec 1:47 à faire. C'est une décision difficile à prendre. Nous avons opté pour leur redonner le ballon. Nous n'avons pas obtenu le botté que nous souhaitions, ils ont vraiment pris plus de verges que nous ne le voulions, mais notre défense les a stoppés au bon moment.

«C'était aussi très excitant que notre défense soit sur le terrain pour les stopper à la fin du match.

«Et les gars n'ont jamais abandonné, ils ont joué jusqu'à la fin. Comme (les joueurs de) Calgary d'ailleurs. Nous avons été chanceux de pouvoir récupérer le ballon. La LCF est une ligue excitante. Elle l'a de nouveau prouvé ce soir.»

Coup de chapeau pour Brown

Trestman n'a pas manqué de souligner l'interception de Jerald Brown, qui a mené au touché victorieux.

«C'était bon de voir Brown connaître de bons moments, après toutes les difficultés qu'il a connues la saison passée avec sa blessure. Il a souvent fait les gros jeux au cours des trois saisons qu'il a passées avec nous.»

****

Anthony Calvillo a atteint un autre plateau au courant de ce match de fou.

En rejoignant Brandon Whitaker pour six verges au deuxième quart, Calvillo a réussi sa neuvième passe de la soirée, mais surtout sa 5500e en carrière. Le quart des Alouettes a complété 10 de ses 19 passes en première demie, pour des gains 179 verges et un touché.

Heureusement que Whitaker a capté quelques passes, car les Stampeders ont complètement neutralisé le jeu au sol du joueur offensif de la dernière semaine dans la LCF: en quatre courses, le demi montréalais a... perdu trois verges!

Il a capté quatre passes pour 35 verges. La semaine dernière, Il avait récolté 137 verges par la passe et 98 autres au sol.

****

Parlant de Calvillo, sa blessure à l'épaule gauche le fait énormément souffrir: le quart montréalais ne pouvait plus lever son bras à la fin de la rencontre.

«Je suis certain qu'il y aura encore de l'enflure au cours des prochains jours. Je suis seulement content que nous ne jouions pas avant samedi prochain», a-t-il avoué.

****

Les ailiers défensifs John Bowman et Bo Adebayo, le demi offensif Victor Anderson, ainsi que le botteur Brody McKnight ont été laissés de côté par Trestman pour cette rencontre.

John Hufnagel a quant à lui rayé le spécialiste des longues remises Randy Chevrier, le receveur de passes Chris Bauman, le bloqueur Stanley Bryant, de même que le joueur de ligne défensive Chris McCoy de sa formation partante.

PLUS:pc